Super Junior Funky



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

J'aime traduire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
avatar
......
......
Mes infos
» Messages : 268
» Localisation : T'as pas besoin de savoir °-°
» Age : 20
» Date d'inscription : 23/04/2013

» Mes Dramas en Cours : ~ Cheongdam-dong Alice ~
~ The Heirs ~
~ Pretty Man ~
» Lover : EvilKyu ♥ Park SiHu ♥ Lee JungSeok ♥
» Other : Merry Christmas ! 8D

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Ven 5 Juil - 10:02

Premier cours de conduiiiite ! (Le moniteur a dû être méga-stressé avec moi xD)

I Hate Everything About You ~ Chapitre 12
Le lendemain matin, la sonnerie du téléphone me fit lever. Ma mère était déjà partie m’acheter de la nourriture pour la semaine, alors ce fut à moitié endormi et titubant, mon ours en peluche dans les bras, que j’allai, cahin-caha, décrocher. Je répondis avec la voix rauque de quelqu’un qui venait juste de se réveiller.

« Oui ? »

« Ryeowook-sshi ? C’est moi, Kyuhyun. »

J’aurais pu deviner. Je reconnaîtrais cette voix entre mille, bien que ce fut parce qu’elle s’était moquée de moi pendant cinq ans.

« Qu’est-ce que tu veux ? » demandai-je dans un soupir.

« Quel accueil ! Tu as bien dormi ? »

« Je dormais très bien jusqu’à ce que tu appelles. »

« Oh, pardon, pardon. Tu veux faire quelque chose aujourd’hui ? Il fait si beau dehors, j’avais pensé à aller à Mont-Royal. Mais peut-être préfèrerais-tu un endroit plus proche ? »

« Je, euh… Je ne sais pas. Je n’avais pas prévu de faire quelque chose aujourd’hui. Je ne me suis levé qu’à cause du téléphone de toute façon. »

« Bon, et bien… Tu voudrais venir chez moi ? Il n’y a pas grand-chose à faire, mais… »

« Je vais y réfléchir. Là, je suis encore à moitié endormi. »

« Oh, d’accord. Je vais rappeler plus tard alors. Voyons voir, il est 10h… Je rappellerais vers midi. Bye ! Saranghae. »

Il raccrocha avant que je ne puisse répondre et je restai planté là, le téléphone dans la main, la respiration lente et régulière comme si je dormais debout, mon ours pendu à mon bras libre, mes cheveux en désordre et mes yeux se fermant d’eux-mêmes. J’inspirai bruyamment, baillai, remis l’appareil à sa place et retournai dans ma chambre. Je me jetai sur mon lit, les yeux clos.

« Encore quelques minutes… »

La sonnerie du téléphone me réveilla à nouveau deux heures plus tard et je sursautai de surprise. Cette fois, ma mère était là et répondit. Je pensai qu’elle lui dirait que j’étais encore endormi, mais elle toqua à ma porte.

« Wookie ? »

« Hmmmmmmm ? »

« Quelqu’un souhaite te parler. »

« Hmmmmmmm… »

« J’entre. »

Elle ouvrit le porte et me tendit le téléphone sans fil avant de repartir. J’inspirai profondément et portai l’appareil à mon oreille.

« Ouaaais ? »

« Ryeowook-sshi, tu dormais toujours ? »

« Ouaaais… »

« Pardon, pardon. Encore. Tu dors vraiment beaucoup. Tu t’es couché tard hier ? »

« Nan… Juste après que je sois revenu… »

« C’est ce que je dis, tu dors vraiment beaucoup. Je suppose que tu veux que je te laisse dormir ? »

« Hmmmm… »

Honnêtement ? Même moi je ne savais pas si c’était un ‘oui’ ou un ‘non’. Il resta silencieux un moment avant de soupirer doucement.

« D’accord, je comprends. Je te verrais demain au lycée alors. Saranghae. »

Il raccrocha, me laissant planté là, à moitié endormi, encore. Je posai le téléphone et fermai les yeux. Cette fois, j’étais sûr de pouvoir dormir autant que je voulais.

Mais j’avais déjà été réveillé deux fois et je ne pus me rendormir, alors je me levai trente minutes après. J’allai dans la cuisine en pyjama, mon ours en peluche toujours dans les bras, et je me servis lentement un bol de Spécial K avec des fraises. J’ajoutai du lait, trouvai une cuillère et m’assis quelque part pour manger. Je souris, pas encore totalement éveillé, en pensant que Cho aurait certainement fait un commentaire sur ces céréales, du genre ‘ Bien sûr, Spécial K signifie Spécial Kyuhyun’. Mon sourire disparut quand je me giflai mentalement pour penser encore à ce type.

Tout en mangeant, je me réveillai complètement. Je pris une douche et m’habillai, utilisant des vieux vêtements, puisque c’était le week-end, avant de me demander ce que j’allais faire aujourd’hui. Il faisait vraiment beau, et remarquer cela me rappela que Cho me l’avait signalé lors de son premier appel. Je soupirai, pris le téléphone, pianotai sur les touches et attendis.

« Oui ? » répondit une voix féminine.

« Erm, bonjour. » dis-je timidement. « J’aimerais parler à Ch… Je veux dire, Kyuhyun. »

« Il est dans sa chambre. Attendez une seconde. »

Vingt secondes plus tard, sa voix retentit dans le combiné.

« Oui ? »

« Salut, c’est… »

« Ah, Ryeowook-sshi ! Tu es finalement debout. »

« Ouais. »

« Alors, tu veux faire quelque chose aujourd’hui ? »

Je papillonnai des paupières. J’aurais cru qu’il se serait moqué de moi, ne serait-ce qu’un peu – et il aurait raison, vu comment je l’avais rejeté plus tôt – mais il semblait heureux de m’entendre.

« Hum, ouais. T’as une idée ? »

« Et bien, je viens d’aller dehors, il fait très chaud, bien que le mois de Juin commence à peine. Tu veux venir chez moi ? On a une piscine. »

« Je croyais qu’il n’y avait pas grand-chose à faire. »

« Je ne savais pas qu’il faisait si chaud. Alors ? »

« Ouais, pourquoi pas. Je prends mes affaires et j’arrive. »

« Okay ! A tout de suite ! Saranghae ! »

Encore. Il m’avait encore dit ça. Et il semblait si heureux aussi. Je soupirai légèrement, incapable de comprendre comment il pouvait être aussi enthousiaste alors que j’avais été froid avec lui tout le matin, et raccrochai avant de me préparer. J’échangeai mes vieux habits avec un maillot de bain, pris une serviette de plage et partis. Je fronçai les sourcils quand je vis que Cho portait un maillot de bain et un tee-shirt blanc. Il m’accueillit avec un énorme sourire et un baiser sur la joue.

« Salut ! »

Je le pokai à l’estomac.

« Pourquoi tu portes ça ? Tu ne vas pas te baigner ? »

« Bien sûr que si. »

« Alors pourquoi tu portes ça ? »

« Oh, c’est à cause de mes cicatrices. Je n’aime pas les montrer. »

Je fronçai les sourcils.

« Tes cicatrices ? »

« Ouais, j’ai eu un accident de voiture il y a deux ans, pendant les vacances d’été. C’était pour ça que j’ai repris les cours plus tard. La majorité des gens pense que j’étais en retard parce que je voyageais. »

« Oh. »

Oui, oh. Je n’étais pas du tout au courant. Et tout d’un coup, le questionner semblait si impoli. Je rosis.

« Désolé, je ne voulais pas… »

« C’est bon, tu ne savais pas. »

Je restai silencieux un instant, jusqu’à ce qu’il m’embrasse bruyamment sur la joue.

« Allez, ne sois pas comme ça ! Si tu ne sautes pas à l’eau avant moi, je t’embrasse sur la bouche ! »

Ma réaction fut instantanée et je plongeai dans la piscine, laissant s’échapper un cri au contact de l’eau glacée.

« C’EST TROP FROID ! »

Le rire diabolique de Cho m’agaça légèrement et je sortis du bassin pour le prendre dans mes bras, le couvrant d’eau glaciale. Il gémit quand je posai mes mains froides sur son cou, et ses yeux s’écarquillèrent.

« Aaah ! Froooooid ! »

Je l’entraînai vers la piscine et me laissai tomber dedans, l’emportant avec moi. Nous hurlâmes tout les deux, horrifiés par le contact de l’eau.

« Pourquoi est-ce que cette piscine n’est pas chauffée ?! » demandai-je, grelottant.

« Elle l’est, mais on a éteint le chauffage pour l’hiver et je suppose qu’on a oublié de le rallumer. »

« Admets-le, tu veux que je retombe malade pour pouvoir me garder dans ta chambre ! »

Il rit.

« Je n’y ai même pas pensé, mais c’est une bonne idée. »

J’enfonçai sa tête sous l’eau pour stopper son rire, mais cela ne fit que l’accroître. Quand il remonta, il riait encore plus, toussant de l’eau. A notre sortie, complètement, frigorifiés, nous nous allongeâmes sur nos serviettes, laissant le séchage à la charge du soleil. Je souris.

Peut-être que le gris avait commencé à s’éclaircir, après tout.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
avatar
~~~
~~~
Mes infos
» Messages : 643
» Localisation : Avec mes trois petits anges ♥ (quoi que, petit démon pour KyuHyun.)
» Date d'inscription : 03/03/2013

» Mes Dramas en Cours : //
» Lover : ♥ YeSung, LeeTeuk & KyuHyun ♥
MessageSujet: Re: J'aime traduire. Ven 5 Juil - 10:18

J'ai rigolé xDD surtout avec le « ‘ Bien sûr, Spécial K signifie Spécial Kyuhyun’ » MDRR BIEN SÛR, C'EST SI ÉVIDENT xD



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Bretagne, avec un magnifique soleil ! ( et ce n'est pas ironique ! )
» Age : 20
» Date d'inscription : 14/05/2013

» Mes Dramas en Cours : President
Protect the boss
Bad family
Flower boy ramyun shop
Personal Taste
» Other :

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Ven 5 Juil - 11:12

Oooh la piscine....héhé~ * se frappe*
J'aime bien la dernière phrase !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
......
......
Mes infos
» Messages : 268
» Localisation : T'as pas besoin de savoir °-°
» Age : 20
» Date d'inscription : 23/04/2013

» Mes Dramas en Cours : ~ Cheongdam-dong Alice ~
~ The Heirs ~
~ Pretty Man ~
» Lover : EvilKyu ♥ Park SiHu ♥ Lee JungSeok ♥
» Other : Merry Christmas ! 8D

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Lun 8 Juil - 8:49

Je suis allée à la JE ! Et je ramène des choooooses ! *fond sur place*
Allez, découvrons pourquoi Kyu a commencé à persécuter Wookie !

I Hate Everything About You ~ Chapitre 13
Nous étions presque secs quand je l’interpellai :

« Hum, Cho Kyuhyun ? »

Il soupira légèrement.

« Quand est-ce que tu m’appelleras simplement ‘Kyuhyun’ ? »

« Pas de sitôt. Cho Kyuhyun ? »

« Ouais ? »

« Qu’est-ce que… Qu’est-ce que tu apprécies en moi ? Je veux dire, pourquoi tu… »

« Pourquoi je t’aime ? »

« Ouais. »

« Et bien, tout d’abord, tu es sympa. »

« Pas tout le temps… »

« Personne n’est sympa constamment. Et puis tu es très, très mignon. »

Je rosis.

« Vraiment ? »

« Bien sûr. Tu es la personne la plus mignonne que je connaisse ! »

Il était presque trop sincère et cet étalage de sentiments me fit rougir encore plus.

« Quoi d’autre ? » demandai-je, tentant de cacher mon visage coloré.

« Tu es difficile à avoir. »

Je m’assis soudainement.

« Quoi ? »

Il sourit.

« C’est tellement dur de te plaire. C’est pourquoi je suis sympa seulement pour toi. Et ça me fait du bien d’être sympa, bien que je vais me faire brimer au lycée demain. »

« Hein ? »

« On agit en amis pour un mois. Et ça vaut aussi pour l’école, alors je vais rester avec toi et je vais te parler. Je vais abandonner les gens populaires. J’espère vraiment que tu vas arrêter de me haïr, ou sinon je serais complètement seul après ça… »

Ça a déjà commencé, pensai-je. Mais je ne le dis pas. Hors de question de l’admettre. De toute façon, il était toujours dans ma liste noire. Okay, okay, ma liste gris très, très foncé.

« Donc… Tu les abandonnes réellement pour que je ne te haïsse plus. Bien que tu saches que ça pourrait très bien ne rien changer. »

« Ouaip. »

« Tu aimes vraiment prendre des risques. »

« Évidemment, puisque je t’aime. »

« Arrête de le dire avec une telle désinvolture ! »

« Pourquoi ? Ce n’est que la vérité ! Je ne sais pas, si je mentais, tu pourrais me demander d’arrêter, mais je dis la vérité, alors tu ne peux pas. Saranghae. »

« Tu recommences ça ? »

« Wo ai ni. Ai shiteru. »

« Arrête ! »

« I love you. »

« Cho Kyuhyun... »

« Je t’aime. Je t’aime tellement que c’est très dur de me retenir de te sauter dessus pour t’embrasser. »

Je soupirai.

« Alors je devrais peut-être rentrer chez moi. »

« Non, c’est bon. Je préfère t’avoir et forcer ma volonté plutôt que ne pas t’avoir du tout. »

Je soupirai encore et m’allongeai. Les yeux fermés, je restai silencieux un moment avant de demander :

« Quand est-ce que tu as commencé à m’apprécier ? »

« A t’aimer. »

« D’accord, d’accord. A m’aimer. Quand ? »

« Dès le premier jour. »

« Quoi ?! On avait quatre ans ! »

« Oui, et alors ? Tu étais si mignon et si gentil. Tu es toujours mignon et gentil, mais ce que je veux dire, c’est que c’est ces qualités qui ont fait que je t’ai remarqué dès le premier jour, quand mes parents ont décidé de déménager ici. On était amis à cette époque… »

« Ouais, à cette époque. Avant que tu ne commences à faire de ma vie un enfer. »

« Je t’aimais depuis le premier jour, mais tu ne me voyais que comme un ami. A l’école élémentaire, on s’est fait des amis différents et on se faisait tout les deux persécuter. »

« Tu appelles ça des ‘amis’ ? Ils n’étaient jamais là quand on avait besoin d’eux. »

« Ça t’a fait ça aussi ? Tu as raison… Ce n’était pas des amis. J’ai commencé à vraiment changer en grade un (NdT : équivalent du CP) parce que j’étais le meilleur. Je suis devenu arrogant. »

« Tu l’es toujours. »

Il esquissa un sourire.

« Ouais, je sais. Je suis devenu arrogant, et les autres me persécutèrent encore plus parce que j’étais le meilleur. En grade six (NdT : équivalent de la 6e), juste après être entré en secondaire (NdT : cherchez par vous-même, c’est trop long à expliquer), j’ai décidé d’arrêter d’être le meilleur. Et ça m’a rendu populaire. Le premier jour, je t’ai vu, j’ai essayé de te parler, mais tu étais concentré sur quelque chose et tu ne m’as pas entendu. »

« Ah bon ? Désolé. »

« Je voulais redevenir ton ami, mais deux choses m’en ont empêché. Primo, je me suis souvenu que tu ne me considérais que comme un ami quand on était petits. »

« Parce que nous étions petits. »

« Je sais, mais j’étais immature, okay ? Et secundo, la bande ne t’aimait pas. Je ne voulais pas perdre ma popularité si vite, alors j’ai commencé à te persécuter. »

« Tu ne sais pas combien de fois je suis rentré chez moi en pleurant comme un bébé. »

« Je suis désolé. Je suis vraiment désolé. Et oui, en gros, c’est pour ça que j’ai commencé à te persécuter alors que je t’aimais. C’était douloureux de te voir m’éviter autant… »

« Tu pensais vraiment que j’allais te sauter dans les bras si tu me martyrisais ? »

« Nan, mais je pensais qu’un jour tu me ferais face et qu’on pourrait parler. J’étais immature. »

« Tu l’es toujours. »

Il rit et s’avança vers moi pour m’embrasser sur la joue.

« Et je t’aime toujours. Je t’aime toujours autant. Plus même qu’au premier jour. Je t’aime si fort… »

Et il me serra dans ses bras. Je ne savais pas comment lui dire que je le haïssais encore beaucoup, alors je le laissai simplement m’enlacer jusqu’à ce que nous nous assoupissions, la chaleur du soleil nous endormant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Bretagne, avec un magnifique soleil ! ( et ce n'est pas ironique ! )
» Age : 20
» Date d'inscription : 14/05/2013

» Mes Dramas en Cours : President
Protect the boss
Bad family
Flower boy ramyun shop
Personal Taste
» Other :

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Lun 8 Juil - 8:55

* gifle Kyu * Imbécile !!!
Et Wookie...pourquoi j'ai l'impression qu'il veut juste ne pas céder trop vite alors que c'est déjà quasiment fait ? ><
* le gifle aussi *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
......
......
Mes infos
» Messages : 268
» Localisation : T'as pas besoin de savoir °-°
» Age : 20
» Date d'inscription : 23/04/2013

» Mes Dramas en Cours : ~ Cheongdam-dong Alice ~
~ The Heirs ~
~ Pretty Man ~
» Lover : EvilKyu ♥ Park SiHu ♥ Lee JungSeok ♥
» Other : Merry Christmas ! 8D

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Mar 9 Juil - 7:40

Je suis bientôt au chapitre finaaaal. Aujourd'hui je traduis le chapitre 19~. Plus qu'un chapitre à recopier avant THE chapitre, le chapitre fatidique 8D

I Hate Everything About You ~ Chapitre 14
Une heure après, nous nous réveillâmes en même temps. Il esquissa un sourire quand il vit que j’étais toujours là, avec lui, et je détournai le regard, incapable de comprendre pourquoi ses yeux étaient si pleins d’amour et de bonheur. Il resserra son étreinte et m’embrassa sur la joue.

« Ryeowook-sshi, qu’est-ce qui ne va pas ? »

Je soupirai avant de le repousser gentiment.

« Je suis désolé, Cho Kyuhyun, je… C’est juste… Je ne comprends pas. Je ne peux pas comprendre. »

Une lueur de tristesse apparut dans son regard et je me mordis la lèvre, me sentant déjà mal.

« Qu’est-ce tu ne comprends pas ? » me demanda-t-il d’une voix très douce.

« Je ne peux pas comprendre tes sentiments. Je ne peux pas comprendre comment tu peux être si heureux en me voyant. Je ne peux pas comprendre… »

« Parce que je t’aime, bien sûr. »

« Je sais ! Je sais ça… Tu me l’as dit… Mais… Je… Je ne peux juste pas imaginer comment c’est possible, parce que je ne ressens pas ça quand je te vois. Quand je te vois, je… »

« Arrête. »

Je stoppai. Ses yeux se remplissaient de larmes. Il s’assit et respira profondément, se retenant de pleurer tant bien que mal.

« Je comprends. » murmura-t-il. « Je comprends, mais je ne laisserais pas tomber. Peu importe si ça me prend tout le mois, je ferais en sorte que tu arrêtes de me haïr. »

Je m’assis également et secouai légèrement la tête.

« Je ne pense pas que ça marchera. »

Il m’enlaça et déposa un baiser sur ma joue.

« Je ne laisserais pas tomber. Et pour le prouver, je vais faire de mon mieux pour cuisiner quelque chose pour ce soir. Je déteste cuisiner parce que je ne suis pas bon qu’importe comment je suis la recette, mais je vais essayer ! Tu vas manger avec nous, n’est-ce pas ? »

« Et bien, je… »

« Allez ! S’il te plait ? »

« Je ne suis pas sûr que… »

« Je t’en supplie ? »

Je soupirai. Il me fixait façon Chat Potté et je ne trouvai pas la force de refuser.

« D’accord, d’accord. Tant que tu ne m’empoisonnes pas. »

« Donc peut-être devrais-tu me surveiller pendant que je cuisine ? »

« Ouais, pourquoi pas. »

Il sourit et se leva.

« Alors je devrais commencer maintenant ! Juste au cas où je me loupe la première fois, que j’ai le temps de réessayer. »

Je me levai à mon tour et le suivis à l’intérieur de la maison.

« Qu’est-ce que tu veux faire ? »

« Et bien, ce n’est pas vraiment de la cuisine, mais j’aimerais faire une salade de thon. Tu sais, avec des pâtes, du thon, de la mayonnaise et des légumes. Je n’aime pas vraiment les légumes mais on ne les sent pas. Quelquefois, ma mère ajoute du fromage et des morceaux de pomme. »

« Elle t’as appris à en faire ? »

« Ouais, mais je ne suis pas doué. Je veux dire, je réussis toujours à faire quelque chose de mauvais. »

Je le regardai prendre tout ce dont il aurait besoin et je lui demandai s’il voulait que je l’aide, mais il secoua la tête.

« Nan, c’est bon. Contente-toi d’observer et de me dire si je fais quelque chose de mal. »

J’acquiesçai et le regardai cuisiner un plat des plus simples. Je ne pus m’empêcher de remarquer combien il était beau, surtout quand il semblait si concentré. Mais je ne tardai pas à secouer la tête. Hors de question de penser ça. Pas après ce qu’il m’avait fait.

Mais c’est à cet instant que je me souvins de la veille. Ce, erm… Rendez-vous ? Était-ce… Un rendez-vous ? Bref. Je m’en souvins, de ça et de tout ce qu’il avait fait pour moi durant cette journée. Combien il avait été heureux, ce qu’il m’avait acheté, ce qu’il m’avait dit. Particulièrement ce qu’il m’avait dit. Je soupirai légèrement.

« Cho Kyuhyun. »

« Oui ? »

« Pourquoi tu continues à espérer que je vais arrêter de te haïr ? »

« Parce que je t’aime, évidemment. »

« Ça ne change pas grand-chose. »

« Bien sûr que si. Si tu aimais quelqu’un, ne serais-tu pas prêt à tout pour qu’il t’aime en retour ? »

« Je ne sais pas, je ne suis jamais tombé amoureux. »

« Et bien, tu peux imaginer. »

Je fermai les yeux et essayai d’imaginer ce que ça faisait d’aimer quelqu’un. J’essayai d’imaginer à quoi ressemblerait l’homme idéal. J’eus presque terminé de créer mon image quand, soudainement, la tête devint celle de Cho Kyuhyun. Je fronçai les sourcils et tentai de changer le visage, mais ça ne marcha pas. Cela m’ennuya et j’ouvris les yeux.

« Je n’y arrive pas. » dis-je, la mine renfrognée.

« C’est dommage. Peut-être est-ce parce que tu me hais. »

« Qu’est-ce que ça vient faire là ? »

« Et bien, j’ai lu un livre l’autre jour, et une fille a dit au personnage principal : ‘remplis ton cœur de haine et tu ne pourras penser qu’à moi’. »

« Ce qui veut dire… ? »

« Puisque tu me hais beaucoup, tu penses toujours à combien tu me hais. Et de ce fait, tu ne peux imaginer l’amour. »

Je hochai la tête. Peut-être était-ce vraiment la raison de l’apparition de son visage alors que j’essayai d’imaginer le parfait petit ami. Bien que, au fond de moi, je savais que je me mentais.

« Peut-être… »

« Ouaip. »

Je me perdis dans mes pensées jusqu’à ce que j’entende Cho jurer. Je fronçai les sourcils.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »

« Rien. Je me suis juste coupé alors que je préparais les carottes. »

« Montre-moi. »

Ce qu’il fit, et je ne pus que rester hypnotisé devant l’énorme coupure sur le dos de sa main. Ca saignait beaucoup et je bondis en arrière.

« Comment as-tu… Non, tu me raconteras plus tard. On doit bander ça ! »

« Hé, ne t’inquiètes pas, j’ai perdu bien plus de sang lors de mon accident de voiture. »

« Je m’en fous ! Ta main. »

Quand je vis qu’il ne réagissait pas, je saisis  sa main et la mis sous l’eau froide. Il gémit doucement du fait de la douleur, mais respira profondément afin de la supporter.

« Dis-moi où sont les Band-Aids. »

« Pourquoi ? Ce n’est pas si… »

« Kyuhyun, contente-toi de me le dire. »

Il se tut quelques secondes et je remarquai que je l’avais appelé Kyuhyun. Je râlai contre moi-même pour être si facile, mais il y avait autre chose de plus important tout de suite.

« Allez, dis-moi ! »

« Dans la salle de bain. Au-dessus de l’évier. »

« Laisse ta main sous l’eau, je vais les chercher. »

Ils étaient exactement là où il avait indiqué, et je hochai la tête, satisfait, quand je vis ces Band-Aids dont on pouvait choisir la longueur. La coupure était vraiment grosse, alors je coupai un grand morceau et séchai sa main avant de l’appliquer, m’assurer de ne pas appuyer sur la blessure.

« Voilà, ça devrait aller. Je vais m’occuper  de la nourriture et… »

« Non, c’est bon. Je vais le faire. »

« Mais tu es blessé. »

« Ça ira. Je ne vais pas saigner sur les légumes, si c’est ce dont tu as peur. »

« Hé, je ne suis pas sans cœur À CE POINT. »

Il sourit, s’approcha et déposa un rapide baiser sur mes lèvres. Je voulus le repousser mais il recula et, avant que je ne puisse lui dire combien je regrettais d’avoir soigné sa main, il m’enlaça.

« Merci de prendre soin de moi. Saranghae. »

Et qu’importe combien j’avais envie de le repousser, je ne pouvais pas. Je fermai les yeux. Je ne savais que trop bien pourquoi je ne pouvais pas. Quand il s’était coupé avec le couteau, je m’étais réellement inquiété pour lui. Et ce n’était pas parce que nous agissions comme des amis.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Bretagne, avec un magnifique soleil ! ( et ce n'est pas ironique ! )
» Age : 20
» Date d'inscription : 14/05/2013

» Mes Dramas en Cours : President
Protect the boss
Bad family
Flower boy ramyun shop
Personal Taste
» Other :

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Mar 9 Juil - 10:59

OhmondieuKyuvafairelacuisine Oo
J'aime ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
......
......
Mes infos
» Messages : 268
» Localisation : T'as pas besoin de savoir °-°
» Age : 20
» Date d'inscription : 23/04/2013

» Mes Dramas en Cours : ~ Cheongdam-dong Alice ~
~ The Heirs ~
~ Pretty Man ~
» Lover : EvilKyu ♥ Park SiHu ♥ Lee JungSeok ♥
» Other : Merry Christmas ! 8D

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Mer 10 Juil - 8:33

Demain, chapitre fatidique %D

I Hate Everything About You ~ Chapitre 15
Je mangeai avec lui, ses parents prétendant ne pas avoir faim pour l’instant. Chose étonnante, la salade de thon était délicieuse. Je ne lui dis pas ce que j’avais découvert. Je ne voulais pas qu’il croie que j’étais si facile. De plus, je le haïssais encore beaucoup.

« I hate everything about you !
Why do I love you ? »


C’était ironique comment cette chanson reflétait exactement mes sentiments.

Cho Kyuhyun était arrogant, immature, populaire et mesquin. Je haïssais chacun de ses côtés et, pour être honnête, le fait qu’il m’a acheté des vêtements la veille m’ennuyait un peu. Je les aimais, mais ce qui me gênait c’était que je ne pouvais pas le rembourser.

Je haïssais tout en lui.

Mais alors, pourquoi l’aimais-je ?

Je savais que ce n’était pas de l’amitié. J’aurais donné un coup de pied à un ami qui aurait tenté de m’embrasser. Mais j’avais laissé ce type m’embrasser plus d’une fois. Et, je ne sais comment, je savais que j’avais senti son corps nu contre le mien. Mais quand ? Je n’arrivais pas à m’en souvenir.

Après le dîner, il insista pour me raccompagner chez moi et je ne pus refuser, donc nous allâmes tous les deux vers ma maison. J’ouvris la porte – ma mère était reparti à Montréal –, entrai, Cho – non, pas Cho. Kyuhyun – sur mes talons. Nous restâmes silencieux un moment, jusqu’à ce qu’il me serre dans ses bras.

« Ryeowook-sshi ? »

« Oui ? »

« Tu vas au bal avec quelqu’un ? »

« Tu parles du bal d’étudiants ? »

« Ouais. »

« Non. Tu sais que je n’ai pas d’amis. Et je n’aime pas les filles, alors… »

« Tu aimerais y aller avec moi ? »

Je me figeai et le repoussai lentement.

« Attends. Quoi ? »

« Tu as très bien entendu, et je ne répéterais pas. » dit-il, une petite moue sur son visage rosissant.

« Entre hommes ? »

« Pourquoi ? Je suis gay et fier de l’être, et je t’aime. »

« Peut-être, mais je ne suis pas sûr de vouloir faire mon coming-out devant le lycée entier. »

« Pourquoi pas ? »

« Je suis suffisamment haï comme ça. Pas besoin de rajouter ça. »

« On peut y aller en tant qu’amis, tu sais. Le 21 juin est inclus dans le mois. »

« Attends. Tu as bien dit le 21 juin ? »

« Ouais. Pourquoi ? »

« Pour rien. Je n’étais pas sûr d’avoir bien entendu, c’est tout. »

Il n’avait pas besoin de savoir que mon anniversaire était le 21 juin. Il fronça les sourcils, mais ne fit aucun commentaire.

« Tu me laisseras du temps pour y réfléchir ? » demandai-je.

« D’accord, mais je vais rejeter toutes les autres propositions. J’espère que je n’aurais pas fait ça pour rien. »

Je souris.

« Peut-être que si. Mais tu aimes prendre des risques. »

« Parce que je t’aime. »

« Idiot. »

Mais je souriais toujours en disant ça, et il déposa un baiser sur ma joue avant d’ouvrir la porte.

« Sur ce, je vais rentrer chez moi. À demain au lycée. »

« Ouais. Et n’oublie pas, demain c’est le grand jour. »

« Ah oui, le projet. Je m’en souviendrais. »

« Ne sois pas en retard. » dis-je en riant.

« Je ne le serais pas ! Bonne nuit, fais de beaux rêves ! »

« Bonne nuit… Attends ! Tu sembles pâle. Tout va bien ? »

« Mais oui, ne t’inquiètes pas. Allez, bonne nuit ! Saranghae ! »

« Au revoir… Bonne nuit. »

Je fermai à clé la porte derrière lui, éteignit les lumières et m’en allai dans ma chambre. Je me jetai sur mon lit et pris mon ours dans les bras.

« Kyu, tu crois que ça ira demain ? »

Je me moquai de moi-même pour questionner la peluche. De toute façon, ce n’était pas comme si elle pouvait me répondre. Je ne pus m’empêcher de soupirer.

« Il avait l’air si pâle. J’espère qu’il n’a pas attrapé quelque chose. »

Silence.

« C’est pas que je me préoccupe de lui ! »

Silence, encore.

« Bon, peut-être que si, un peu… »

Je rougis et enfouis mon visage dans l’animal en peluche.

« Kyu, je ne sais plus quoi penser… Je le hais et je ne peux pas lui pardonner. Mais il y a quelque chose… Quand il s’est coupé, j’étais si inquiet ! Et je l’ai accidentellement appelé Kyuhyun. Il va croire que je ne le hais plus ! »

Silence, toujours.

« Je sais que tu ne peux pas parler. Tu es une peluche après tout. Mais ça m’aide, alors j’espère que tu ne feras pas attention… »



« Je suis tellement nerveux ! Tu sais, on va présenter notre projet dans l’auditorium. Et pas juste en face de notre groupe. Le Secondaire 5 entier sera là ! Et si Kyu ne se rappelle pas des paroles de la chanson ? »

Je soupirai.

« Je devrais arrêter de penser à ça. Merci de m’écouter, Kyu. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Bretagne, avec un magnifique soleil ! ( et ce n'est pas ironique ! )
» Age : 20
» Date d'inscription : 14/05/2013

» Mes Dramas en Cours : President
Protect the boss
Bad family
Flower boy ramyun shop
Personal Taste
» Other :

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Mer 10 Juil - 8:45

Raah j'aime que Wookie soit pas sûr de lui comme ça : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
......
......
Mes infos
» Messages : 268
» Localisation : T'as pas besoin de savoir °-°
» Age : 20
» Date d'inscription : 23/04/2013

» Mes Dramas en Cours : ~ Cheongdam-dong Alice ~
~ The Heirs ~
~ Pretty Man ~
» Lover : EvilKyu ♥ Park SiHu ♥ Lee JungSeok ♥
» Other : Merry Christmas ! 8D

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Jeu 11 Juil - 7:50

Et voici le chapitre que vous attendiez tous ! Hahaha ! /o/

I Hate Everything About You ~ Chapitre 16
Le téléphone me réveilla cinq minutes avant que mon réveil ne le fasse. Je sursautai, et ce fut à moitié endormi et titubant, mon ours en peluche dans les bras, que j’allai, cahin-caha, décrocher, me demandant un moment pourquoi cette scène m’était si familière, jusqu’à ce que je me rappelle de la veille. Je répondis avec la voix enrouée de quelqu’un qui venait juste de se lever.

« Allo ? »

« Mon petit Wookie ? C’est la mère de Kyu. »

« Oh. Bonjour. »

Juste un peu déçu. Pas trop. Juste assez.

« Mon petit Wookie, je crois que Kyu a attrapé quelque chose. Il a une très forte fièvre et il ne peut pas ouvrir les yeux sans avoir extrêmement mal à la tête. Il est très pâle aussi. Il ne peut pas venir au lycée aujourd’hui. J’appellerais l’école plus tard, mais je voulais te prévenir en premier. Après tout, vous avez un projet tous les deux, non ? »

Je me figeai un moment.

« Il est malade ?! »

« Oui, je ne sais pas où il a pu attraper ça, mais il est bel et bien malade. Je suis désolée. Il m’avait parlé de votre projet. Je suis vraiment désolée qu’il ne puisse pas venir. »

« Oh. Non… Ça va aller. Dîtes-lui de se reposer. Je passerais après les cours. »

« Tu es un gentil garçon. Encore désolée. »

« Attendez ! Pourriez-vous lui donner mon numéro de portable ? Au cas où il se réveille et veuille me parler pendant la pause déjeuner. »

« Bien sûr, pas de problèmes. »

Je lui dictai, puis lui dis au revoir avant de raccrocher. Je soupirai.

« Évidemment, ça DEVAIT arriver… »

Je partis au lycée. Je n’avais pas le choix de toute façon.

Puisque Kyuhyun était absent, son ex-bande me rendit la vie difficile tout le matin durant. Je soupirai, me demandant comment Kyuhyun avait pu les supporter pendant cinq ans. À la pause déjeuner, je mangeai seul, comme d’habitude. Il était 13h20 quand mon portable sonna soudainement.

« Allo ? »

« Yah, Ryeowook-sshi ? C’est Kyuhyun. »

Sa voix était un peu enroué et déformée par la toux.

« Oh, Kyuhyun. Tu te sens mieux ? »

« Pas vraiment, mais je ne peux pas te laisser présenter le projet tout seul. J’arrive. »

« Quoi ?! »

« J’ai dit que je venais ! Je suis en train de m’habiller là. Ma mère est partie acheter des médicaments avec sa voiture. Je vais m’enfuir pendant ce temps ! »

Il toussa violemment et je fronçai les sourcils.

« Kyuhyun, reste chez toi et repose-toi ! Chanter et jouer en même temps n’est pas vraiment mon truc, mais je ferais de mon mieux. Reste chez toi ! De toute façon, le cours commence dans dix minutes ! »

« Je me dépêcherais. J’arrive. Saranghae. »

« Kyuhyun, attends ! Ne… ! »

Il raccrocha et je restai planté là, fixant mon portable. Allait-il réellement venir ? J’espérais que non. Je l’avais entendu et, rien qu’en écoutant sa voix, je savais qu’il n’allait pas bien du tout.

Le cours débuta. Je soupirai, sachant que je passai le premier. Avec Kyuhyun, nous avions choisi de passer en premier pour que le professeur n’ai personne avec qui nous comparer. Mais Kyuhyun n’était pas là et je me tenais seul sur l’estrade, ajustant le micro et la guitare. Jusqu’à ce que quelqu’un – le professeur de mathématiques que j’avais en Secondaire 1 – ne se rue soudainement dans l’auditorium, complètement paniqué.

« GASTON, C’EST TERRIBLE ! »

« Quoi ?! Qu’est-ce qu’il se passe ?! »

« Un accident de voiture, Gaston ! À Baie-du-Febvre… Sur le chemin du lycée… C’est… C’est… Kyuhyun Cho… »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Bretagne, avec un magnifique soleil ! ( et ce n'est pas ironique ! )
» Age : 20
» Date d'inscription : 14/05/2013

» Mes Dramas en Cours : President
Protect the boss
Bad family
Flower boy ramyun shop
Personal Taste
» Other :

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Jeu 11 Juil - 7:54

é_è Pauvre Kyu !
Non mais cette fin franchement...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
......
......
Mes infos
» Messages : 268
» Localisation : T'as pas besoin de savoir °-°
» Age : 20
» Date d'inscription : 23/04/2013

» Mes Dramas en Cours : ~ Cheongdam-dong Alice ~
~ The Heirs ~
~ Pretty Man ~
» Lover : EvilKyu ♥ Park SiHu ♥ Lee JungSeok ♥
» Other : Merry Christmas ! 8D

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Ven 12 Juil - 7:49

Oui, c'est déprimant en ce moment x)

I Hate Everything About You ~ Chapitre 17
Panique. Peur. Incompréhension.

Un accident de voiture. Impliquant Kyuhyun.

« Que s’est-il passé exactement ? » entendis-je mon professeur demander.

« Ils disent qu’il avait commencé à tousser violemment. Son pied a soudainement appuyé fort sur l’accélérateur, sa main a accidentellement fait tourner le volant, et il a finit dans un arbre ! C’est horrible ! »

« Et le 911 ? »

« Ils l’ont amené à l’hôpital. Il respirait à peine ! Des côtes brisées, un bras cassé, un trou dans son poumon droit, du verre sur tout son corps, du sang partout ! Ils disent que sa vie est en danger ! »

« Ça va aller. Il est fort. »

Je m’écroulai sur le sol. Mes jambes ne pouvaient plus me supporter. Pas après ce que je venais d’entendre. Je commençai à trembler sans pouvoir me contrôler.

« Gaston ! Ryeowook a l’air pâle ! »

Je n’entendis même pas la personne qui avait dit ça. Je n’avais pas pu. Je perdis conscience vingt secondes après être tombé.

*****************************************

J’ouvris les yeux sous l’assaut d’une violente migraine. Je savais où j’étais. La salle du surveillant.

« Que… ? »

Il m’entendit et soupira.

« Tu sais comment m’inquiéter ! Tu t’es encore évanoui ! »

Je me suis évanoui > parce que j’avais appris des nouvelles horribles > des nouvelles que le professeur nous avait rapporté > le professeur était arrivé alors que j’allais présenter le projet > le projet que j’avais fait avec Kyuhyun > …

« KYUHYUN ! »

Je grognai, mon mal de tête empirant.

« Kyuhyun… Il est… »

« Arrête de bouger ! Calme-toi. Calme-toi ! »

Je ne pouvais pas me calmer. Je bondis hors du lit blanc et pris mes livres – quelqu’un les avait amené ici – avant d’ouvrir la porte et de me ruer dehors. Je courus à l’extérieur du lycée. Je savais où était l’hôpital. Je savais qu’il était à trente minutes à pied. Je savais que je ne pourrais pas le voir maintenant. Mais j’avais besoin de savoir. J’avais besoin de savoir !

Je courus. Je n’eus plus de souffle après dix minutes, mais je continuai à courir. Je le devais !

J’étais à moitié mort quand j’arrivai à l’hôpital, et je remarquai immédiatement que je n’étais pas le seul à vouloir savoir si Kyuhyun était toujours… Était toujours…

« Il n’y a rien à voir ! Partez ! On tiendra vos professeurs informés, alors déguerpissez ! Retournez en classe ! »

Nous devions leur obéir, donc nous revînmes tous au lycée. Le derniers cours de la journée avait commencé le temps que je revienne – je marchai, ne voulant pas achever la partie de moi qui était encore vivante. Je voulais voir Kyuhyun. Je voulais le voir. Je voulais savoir s’il allait bien.

Après l’école, je rentrai chez moi. Je ne pouvais pas faire autrement. Et, sur le chemin, je la vis. La Audi neuve de Kyuhyun. Désormais complètement détruite. Le siège du conducteur était pulvérisé. Les larmes commencèrent à couler. Il n’avait pas pu survivre à cet accident.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Bretagne, avec un magnifique soleil ! ( et ce n'est pas ironique ! )
» Age : 20
» Date d'inscription : 14/05/2013

» Mes Dramas en Cours : President
Protect the boss
Bad family
Flower boy ramyun shop
Personal Taste
» Other :

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Ven 12 Juil - 7:58

Mouahaha Wookie s'avoue enfin qu'il tenait à lui ! C'est quand triste ( et con ) qu'il aie fallu que Kyu aie un accident aussi grave pour ça...
( En passant, j'aime beaucoup le " Je bondis hors du lit blanc et pris mes livres " ! Comme quoi, on peut être pressé d'aller voir quelqu'un à l'hôpital, mais les cours d'abord xD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
......
......
Mes infos
» Messages : 268
» Localisation : T'as pas besoin de savoir °-°
» Age : 20
» Date d'inscription : 23/04/2013

» Mes Dramas en Cours : ~ Cheongdam-dong Alice ~
~ The Heirs ~
~ Pretty Man ~
» Lover : EvilKyu ♥ Park SiHu ♥ Lee JungSeok ♥
» Other : Merry Christmas ! 8D

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Sam 13 Juil - 6:56

Allez, avec une fin bien cucul ! )o) (Nan mais ça peut être bien le cucul. Là, en l’occurrence, c'est bien x) )

I Hate Everything About You ~ Chapitre 18
Je passai la première moitié de la nuit à pleurer et l’autre à cauchemarder. Dans mon esprit tourmenté, je vis Kyuhyun mourir encore et encore. Je vis son fantôme me rendre visite, m’avouant qu’il ne m’aimait pas réellement et qu’il ne faisait ça que pour se moquer de moi. Je le vis pleurer et me demander pourquoi je ne l’avais pas arrêté.

Quand je me réveillai enfin, merci à mon réveil, mon oreiller était trempé de mes larmes. Je ne voulais pas aller en cours. Mais je le devais.

Je dormis pendant deux cours et ne pus pas arrêter de rêvasser durant les trois autres. Au final, à la fin de la journée, quelqu’un toqua à la porte et parla au professeur, qui soupira de soulagement avant de nous rapporter les nouvelles concernant Kyuhyun.

« Sa vie n’est plus en danger. Mais il est dans le coma et il ne montre aucun signe de réveil. Ils ne savent pas quand il en sortira. »

Il était hors de question de rentrer chez moi. Je devais le voir.

Je ne pus le voir qu’à travers la paroi de verre. On aurait dit qu’il dormait, ses yeux clos, respirant paisiblement. On aurait dit qu’il dormait, si on faisait abstraction des bandages partout, du masque couvrant sa bouche et son nez et de toutes les machines autour de lui.

« Il ne survivra pas si nous ne le faisons pas respirer ainsi. » expliqua le docteur.

Je ne pus m’empêcher de pleurer.

J’étais sur le point de repartir chez moi quand je vis les parents de Kyuhyun arriver. J’attendis qu’ils voient leur fils avant de leur demander si je pouvais rentrer avec eux. Ils acceptèrent.

Je pleurai beaucoup cette nuit aussi.

Après ça, je visitai Kyuhyun tous les jours à l’hôpital. Quelquefois, le docteur me laissait entrer dans la pièce et je pouvais m’asseoir à côté de lui, essayant de lui parler, de le faire réagir ou de le faire ouvrir les yeux. Parfois, il bougeait un peu, comme s’il allait se réveiller, m’offrant une bouffée d’espoir. Espoir qui s’évanouit rapidement quand je me rendis compte qu’il était toujours dans le coma et qu’il ne se réveillait pas.

Il ne restait plus que quelques jours avant le bal. Nous étions en pleine période d’examens, ce qui veut dire que nous n’avions pas des journées entières de cours, et j’en profitai pour aller le voir dès que je le pouvais. Je faillis arriver en retard à une épreuve, mais je n’en avais rien à faire. Voir Kyuhyun était plus important.

Quand le dernier jour des examens arriva, je n’en avais qu’un seul, et il était dans la matinée. Alors je passai l’après-midi avec Kyuhyun, à lui parler, à tenter de le faire se réveiller. Et finalement, quand il fut temps de partir, je murmurai dans son oreille :

« Hey, Kyuhyun. Tu sais, pour le bal ? Je t’avais dit que je voulais un peu de temps pour y réfléchir. Et bien, je me suis décidé. J’aurais voulu te le dire en face et voir ta réaction, mais tu ne te réveilles pas, donc… »

Je déposai un petit baiser sur sa joue et souris tristement.

« Si tu te réveilles pour le bal, j’irais avec toi. Pas en tant qu’ami, mais en tant que… En tant que… »

J’inspirai profondément.

« En tant qu’amant (NdT : ce mot est ici utilisé dans son sens premier, c’est-à-dire ‘amoureux’). Je… Je t’aime, Kyuhyun… »

J’aurais voulu embrasser sa bouche en cœur, comme il avait déjà fait auparavant. Mais je ne pouvais pas. Sans le masque, il ne pouvait pas respirer. Alors je déposai simplement un baiser sur son front avant de partir. Ou plutôt je voulus déposer simplement un baiser sur son front et partir. Mais, quand mes lèvres touchèrent sa peau, je sentis quelque chose pénétrer mon cœur et mon esprit. De l’amour. Mais plus fort, bien plus fort que l’amour que je ressentais pour lui, mais aussi plus douloureux et plus patient.

C’était l’amour qu’il ressentait pour moi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Bretagne, avec un magnifique soleil ! ( et ce n'est pas ironique ! )
» Age : 20
» Date d'inscription : 14/05/2013

» Mes Dramas en Cours : President
Protect the boss
Bad family
Flower boy ramyun shop
Personal Taste
» Other :

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Sam 13 Juil - 7:03

Oui ! Oui ! C'est pas trop tôt !!!   ( Parfois je suis quand même désespérée par Wook...Tsst tss tss )
Et le baiser va réveiller Kyu, comme Blanche-Neige, comme la Belle au bois dormant... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
......
......
Mes infos
» Messages : 268
» Localisation : T'as pas besoin de savoir °-°
» Age : 20
» Date d'inscription : 23/04/2013

» Mes Dramas en Cours : ~ Cheongdam-dong Alice ~
~ The Heirs ~
~ Pretty Man ~
» Lover : EvilKyu ♥ Park SiHu ♥ Lee JungSeok ♥
» Other : Merry Christmas ! 8D

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Lun 15 Juil - 9:00

J'ai recopier ça tout en écoutant l'OST de Skyrim. Fuck, ces musiques sont magnifiques °µ°

I Hate Everything About You ~ Chapitre 19
Le jour du bal. Déjà.

Et aussi mon anniversaire. Évidemment, mes parents travaillaient. Ils ne me verront pas à la cérémonie avant le bal.

Et, parce qu’ils étaient occupés, je n’avais pas eu le temps d’acheter vêtements convenables. J’étais sur le point d’y aller avec mes habits de tous les jours quand je vis ceux que Kyuhyun m’avait achetés ce jour où nous étions allés à Québec. Je les avais mis dans un de ma garde-robe et ne les avait jamais porté. Je savais que Kyuhyun m’avait offert trois tenues. Et l’une d’elles était…

Je la sortis du sac. C’était un magnifique costume noir de marque super cher. Kyuhyun me l’avait pris quand je lui avais dit que mes parents ne me laisseraient jamais acheter ça. Il m’avait poussé à l’intérieur du magasin et, en quelque sorte, m’avait forcé à l’essayer. Et il me l’avait acheté après s’être assuré qu’il m’allait bien.

Je fronçai les sourcils. Il n’y avait qu’un seul problème. Mes parents n’étaient pas à la maison. Mon, erm… Ami… Était à l’hôpital – ses parents lui avaient déjà acheté une nouvelle Audi décapotable, au cas où il se réveille avant le bal. Je n’avais pas de voiture et, de toute façon, je ne pouvais pas conduire.

Je n’avais aucun moyen de me rendre là-bas.

Je soupirai et redéposai le costume dans la garde-robe. J’étais sur le point de retourner me coucher, prêt à passer la journée entière chez moi, quand quelqu’un frappa soudainement à la porte. J’allai ouvrir et vis…

« K… Kyuhyun ! »

Il se tenait debout en face de moi, ne se sentant certainement pas très bien, mais il était là et il était réveillé. Je faillis lui sauter dessus, mais me retins, effrayé de le faire s’évanouir à nouveau. Il sourit et s’inclina légèrement.

« Votre chauffeur est là. »

Je pris ses mains et l’attira à l’intérieur avant de l’enlacer timidement.

« Je pensais que tu… Je pensais que tu… ! »

« Je suis là. » murmura-t-il, m’entourant de ses bras.

Je commençai à sangloter et je reculai pour na pas tâcher son smoking, mais il m’en empêcha et déposa un baiser sur mon front.

« Je suis là, mon amour… »

Je pleurai pendant au moins trente minutes avant de finalement me calmer. Lentement, mes larmes arrêtèrent de couler et, quand je me fus remis, Kyuhyun sourit et m’embrassa longuement, passionnément. Je fermai les yeux. C’était si bon…

***********************************************

« Je me suis réveillé dix minutes après ton départ, la dernière fois, alors j’ai eu le temps de recouvrir un peu de mes forces. Bien sûr, je ne suis pas complètement guéri, mais j’ai eu la permission de quitter l’hôpital pour aujourd’hui. » m’expliqua-t-il alors qu’il conduisait vers l’école.

« Et ton poumon ? Et tes côtes ? Et ton bras ? »

« Et bien, mes côtes et mon poumon ne sont pas dans un très bon état, ce qui veut dire que pour le moment, je ne peux pas trop parler ou chanter. Oh, et je ne peux pas trop bouger non plus. Je devrais rester assis pour la majorité du bal. Et mon bras… »

Il me montra son bras que je touchai. Sous ses vêtements, je pouvais sentir quelque chose de dur.

« C’est pour ça que je ne conduis pas avec mes deux mains. » me dit-il dans un sourire. « Et, bien sûr, je fais beaucoup plus attention qu’avant. Ah oui, ça n’a aucun rapport, mais ce costume te va très bien. »

« Oh, merci. Le tien te va bien aussi. »

« Je sais. » répondit-il dans un rire amusé.

Nous restâmes silencieux un moment.

« À propos de ce que tu as dit… » commença-t-il.

« Qu’est-ce que j’ai dit ? Quand ? »

« À l’hôpital. Tu étais sérieux ? »

Je rougis.

« Tu… Tu t’en souviens ? »

« En fait, j’étais un peu conscient. Enfin, pas beaucoup. J’ai d’abord cru à un rêve, mais tu semblais heureux quand je suis venu chez toi tout à l’heure, alors j’ai pensé que ça avait peut-être été la réalité. Alors, tu étais sérieux ? »

Je rougis encore plus.

« Tu parles de quelle partie ? »

« Toutes. »

J’inspirai profondément.

« Oui. »

Il se figea presque, stupéfait, mais il conduisait donc il ne pouvait pas vraiment se figer.

« Sérieusement ?! »

« Oui. »

Il sourit.

« Alors laisse-moi t’embrasser publiquement à la cérémonie. »

Ce fut à mon tour de me figer.

« QUOI ?! »

« ‘En tant qu’amant’, non ? S’il te plait. »

Je soupirai.

« D’accord. Mais un tout petit, okay ? »

Il acquiesça.

« Okay. »

Quand nous arrivâmes enfin, il sourit avant d’ouvrir ma portière.

« Crâneur. » le taquinai-je.

« Oui, et c’est pour ça que tu m’aimes. »

Mes joues redevinrent rouges.

« Qui a dit ça… Oh, tant pis. C’est vrai. »

Nous sortîmes de la voiture et fûmes accueillis par des gens plus ou moins heureux de revoir Kyuhyun. Intimidé par tout ce monde, je me cachai timidement derrière Kyuhyun. Il sourit et prit ma main, se retournant vers moi.

« Ignorons-les. »

Je le suivis alors qu’il se frayait un chemin à travers la foule, l’ignorant complètement. Il s’arrêta dix secondes quand nous fûmes au beau milieu de l’assistance et sourit diaboliquement avant de m’embrasser rapidement. Laissant les gens choqués ici, il continua sa route et nous arrivâmes sains et saufs dans l’école pour la cérémonie.

Après celle-ci, nous allâmes sur le bateau. Car oui, les bals de notre lycée se passaient toujours sur un bateau. C’était le meilleur moyen de contrôler qui était là et qui ne l’était pas. De plus, personne ne pourrait partir acheter de l’alcool ou quelque chose du genre pendant la fête.

Je restai avec Kyuhyun toute la soirée. Il ne pouvait pas beaucoup bouger, alors nous restâmes au même endroit pour la majorité du bal. Nous changeâmes de place uniquement pour le dîner, mais nous revînmes à l’avant du bateau, dehors, dès que nous le pûmes. À la tombée de la nuit, le fond de l’air se fit plus frais puisque nous étions sur le fleuve Saint-Laurent, et je me blottis dans les bras de Kyuhyun comme il me murmurait des doux mots d’amour au creux de l’oreille.

J’esquissai un sourire.

Peut-être qu’en fait j’aimais tout en lui.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corporation-crazy.forumzen.com/
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Bretagne, avec un magnifique soleil ! ( et ce n'est pas ironique ! )
» Age : 20
» Date d'inscription : 14/05/2013

» Mes Dramas en Cours : President
Protect the boss
Bad family
Flower boy ramyun shop
Personal Taste
» Other :

MessageSujet: Re: J'aime traduire. Lun 15 Juil - 12:12

Maaah j'aime la fin !!! Oui, la guimauve, c'est bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
~~~
~~~
Mes infos
» Messages : 643
» Localisation : Avec mes trois petits anges ♥ (quoi que, petit démon pour KyuHyun.)
» Date d'inscription : 03/03/2013

» Mes Dramas en Cours : //
» Lover : ♥ YeSung, LeeTeuk & KyuHyun ♥
MessageSujet: Re: J'aime traduire. Jeu 18 Juil - 8:17

*deretour* AWWWW C'EST TROP CHOUUU ! >w<



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mes infos
MessageSujet: Re: J'aime traduire.

Revenir en haut Aller en bas

J'aime traduire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Sujets similaires

-
» J'aime traduire.
» Si j'aime...
» un truc que j aime bien(musique)
» Nan, j'aime pô Debussy
» tout simplement je t'aime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Super Junior Funky :: Fanfictions-