Super Junior Funky



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Shonen-ai] If only you were here [2/?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
________
________
Mes infos
» Messages : 533
» Localisation : Super Junior's Dorms ♥
» Age : 22
» Date d'inscription : 30/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Flower boy Next door.s
» Lover : ღ Cho Kyu Hyun ღ
» Other : ღ 조규현ღ

MessageSujet: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Ven 30 Aoû - 17:21

Titre : If only you were here.
Rating G/PG
Couple : Surprise !
Genre :  angst
Résumé : Si je le dis cela gâchera tout l'effet de surprise...
Notes de l'auteur : Une autre fanfiction angst et yaoi, celle-ci sera plus courte à cause de mes études mais j'espère qu'elle vous plaira ! :)

~~~

Prologue :

« - Alleeeeeeeez ! S’il te plaît ! Ça n’arrive pas tous les jours ! »

Cela faisait maintenant plus de dix bonnes minutes que Kyuhyun me suppliait à l’autre bout du fil.  J’avais failli manquer son appel mais étais parvenu à décrocher avant que la sonnerie ne cesse, pourquoi diable avais-je décroché ? Ma pause n’était que de courte durée et j’aurai passé toute la durée de celle-ci au téléphone à entendre les supplications de mon dongsaeng.

« - Fais le pour Heechul, c’est son jour aujourd’hui, ce n’est pas tous les jours qu’on est déchargé de l’armée et même s’il ne te le dira pas, je suis sûr que ça lui ferait très plaisir si tu pouvais venir ! S’il te plaît Hyung… »

Si cette journée avait été une journée ordinaire comme toutes les autres je n’aurai pas hésité à dire oui mais aujourd’hui était aussi un jour particulier pour moi, après des mois à être dans l’ombre des Super Junior et à jouer dans des comédies musicales, j’avais enfin été contacté pour jouer dans un drama. Bien que je l’aurai souhaité, je n’avais pas étais pris pour mon beau visage et mon caractère passif mais parce que l’agence s’était démenée pour me trouver un rôle, ne supportant plus de me voir déprimer et de me laisser aller de la sorte. Il est vrai que depuis que ma comédie musicale s’est terminée et que l’agence n’a pas souhaité que je reprenne ma place en tant que Dj à Sukira, toutes mes journées se suivent et se ressemblent, jusqu’à me plonger dans un terrible ennui. J’étais la plupart du temps seul au dormir, mes colocataires trop occupés par leurs occupations : Kyuhyun qui était autrefois très présent au dortoir n’y mettait presque plus les pieds tant « Radio Star » et « Mamma Mia ! » l’occupait, il avait énormément gagné en popularité ses derniers mois à mon grand désespoir ; Ryeowook quant à lui partageait son temps entre les répétitions de sa comédie musicale et la radio ; Eunhyuk partait plusieurs jours de suite pour tourner « Barefoot Friends » et Yesung avait décidé de ne pas revenir au dortoir pendant la durée de son service militaire. J’avais l’impression de m’être considérablement éloigné des membres récemment et cette idée m’attristait beaucoup. La voix de mon cadet finit par me tirer de mes pensées.

« - Hyung ? Tu vas venir ? »

Je soupirai en riant discrètement, le ton de la voix de Kyuhyun ressemblait à celui d’un enfant impatient.

«  - Oui Kyuhyun, je vais venir, tu peux dire aux autres que je me joindrai à vous, tu m’envoies l’adresse de lieu où vous allez par message s’il te plaît ?
- Pas de problèmes Hyung ! Oh, tu veux que je vienne te chercher en voiture ?
- Non ne t’en fais pas pour moi, je ne sais jamais à quelle heure je vais finir et je ne veux pas te faire attendre, je t’enverrai un message quand je partirai.
- D’accord ! Ne traîne pas trop, à tout à l’heure ‘Min Hyung ! » Répliqua Kyuhyun d’une voix enjouée avant de raccrocher.

J’allai m’asseoir sur le sofa pour me reposer lorsque le producteur entra dans la salle de repos et nous demanda de regagner le plateau.

Après trois bonnes heures de tournage je pus enfin regagner la petite salle de repos. Je m’effondrai sur le canapé, mort de fatigue, il allait me falloir du courage pour affronter cette soirée qui promettait d’être bien remplie. Je regardai ma montre, j’étais déjà très en retard et il fallait que je me dépêche. J’attrapai mon portable, persuadé d’avoir une bonne dizaine d’appels manqués. Mais ceux-ci n’étaient pas de Kyuhyun comme je pensais, il était de Ryeowook, le seul message de Kyuhyun était l’adresse. Je connaissais l’endroit où l’on devait se retrouver et par chance celui-ci n’était pas loin d’où je me trouvai. Je me précipitai dehors, espérant être le premier à sortir pour pouvoir trouver un taxi plus facilement. Malheureusement j’avais trop traîné et il allait m’être impossible de trouver un taxi avant une bonne heure. Je m’apprêtai à appeler Kyuhyun, gêné, pour lui demander de venir me chercher lorsque je réalisai que le lieu de rendez-vous n’était qu’à une trentaine de minutes à pieds. J’arriverai là-bas plus rapidement en passant par les petites routes plutôt que d’attendre un taxi et d’être ensuite coincé dans les embouteillages. Je pris mon portable et envoyai un message à Kyuhyun comme promis «  Je pars du tournage, je serai là dans trente minutes, désolé du retard. » Je rangeai mon téléphone à proximité dans ma poche au cas où j’en aurai besoin et parti en trottinant pour me réchauffer. Bien que l’été était toujours présent en Corée il faisait relativement froid la nuit.

J’avais beau trottinai mon corps ne se réchauffait pas et je regrettai rapidement de ne pas avoir appelé Kyuhyun. Je parcouru encore quelques mètres avant de finalement sortir mon portable et de composer le numéro de mon Dongsaeng. Je hoquetai de surprise lorsque je constatai que je n’avais pas réseau. Je cherchai avec peine une ligne téléphone de laquelle me rapprocher. J’en aperçu finalement une et parti en courant dans sa direction voyant finalement apparaître avec soulagement quelques barres de réseau. Je composai de nouveau le numéro de Kyuhyun et courant toujours en direction de la ligne, j’attendis que celui-ci me réponde. Après de longues secondes il finit par décrocher.

« - Hyung ! Qu’est-ce que tu fais ? On t’attend tous pour commencer !
- Je suis sur la route mais j’ai l’impression que je n’arriverai jamais et j’ai tellement froid…
- Froid ? Tu n’as pas pris de taxi ? » S’exclama-t-il.

« - Il n’y en avait pas et je ne voulais pas être plus en retard…
- Tu… venir… Hyung ?
- Qu’est-ce que tu as dit ? Je t’entends mal, il a du bruit autour de toi.
- N… yun… C’est toi… Voiture. »

A ces mots je me retournai et je l’entendis, le bruit d’un moteur. Le moteur, puis une vive lumière et le bruit d’un klaxon puis plus rien, juste la voix lointaine de Kyuhyun.

« - Hyung ! »


A suivre...


♥️ღ 조규현ღ♥️

~ Keep Smiling forever... ~

Merci à Shin Min Gi pour cette superbe signature ~


"Someday,
the wind won't sting the eyes,
the sun won't shine so bright...
And I will stop loving you...
Maybe it'll be a far day..."


Dernière édition par LeeHeeJung~ le Mar 19 Nov - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovejun-kunfanficworld.skyrock.com/
avatar
~~~
~~~
Mes infos
» Messages : 643
» Localisation : Avec mes trois petits anges ♥ (quoi que, petit démon pour KyuHyun.)
» Date d'inscription : 03/03/2013

» Mes Dramas en Cours : //
» Lover : ♥ YeSung, LeeTeuk & KyuHyun ♥
MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Sam 31 Aoû - 8:22

... omg o^o' ralala, j'ai hâte de savoir la suite xD



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
________
________
Mes infos
» Messages : 533
» Localisation : Super Junior's Dorms ♥
» Age : 22
» Date d'inscription : 30/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Flower boy Next door.s
» Lover : ღ Cho Kyu Hyun ღ
» Other : ღ 조규현ღ

MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Dim 22 Sep - 19:22

MinHyo a écrit:
... omg o^o' ralala, j'ai hâte de savoir la suite xD
Voilà :) !

~~~~

Chapitre 1

POV Sungmin

« - Hyung ? Hyung ! Sungmin-ah !? »

Sa voix, c’est elle qui me permettait de tenir, il ne pouvait pas s’arrêter de parler, il n’avait pas le droit. ; elle seule pouvait m’empêcher de sombrer dans la noirceur qui recouvrait peu à peu mon esprit. Je voulais entendre cette voix plus distinctement et la rendre moins inquiète alors je tendis le bras dans la direction de mon téléphone sans pour autant parvenir à l’atteindre. Je contemplai mon bras, je pouvais voir de faibles reflets de la lune sur celui-ci, ce qui me confirma cette sensation d’humidité omniprésente. J’observai alors le reste de mon corps mais la nuit noire et ma vision trouble m’empêchaient de mettre un nom sur la substance qui me recouvrait. Soudain un nuage découvrit la lune et je pu, choqué, découvrir mon corps meurtri. Du sang, mon corps entier était recouvert de sang.


POV Kyuhyun

Cela faisait la troisième fois que le serveur venait à notre table mais nous avions promis de ne pas commander tant que Sungmin ne serait pas arrivé. Assailli par les protestations des autres membres désireux de faire la fête, je me résolu à l’appeler. Je n’eus pas le temps d’attraper mon téléphone que celui-ci vibra. Je regardai l’écran « Lee Sungmin », je décrochai.

« - Hyung ! Qu’est-ce que tu fais ? On t’attend tous pour commencer ! »

J’attendis quelques secondes et une voix essoufflée me répondit.

« - Je suis sur la route mais j’ai l’impression que je n’arriverai jamais et j’ai tellement froid… »

Je mis quelques temps à comprendre la situation et m’exclamai.

« - Froid ? Tu n’as pas pris de taxi ?
-  Il n’y en avait pas et je ne voulais pas être plus en retard… »

Cela me fit un pincement au cœur, ne voulant pas être plus en retard, il avait décidé de venir coûte que coûte par ses propres moyens et le voilà maintenant congelé sur le bord d’on ne sait quelle route.

« - Tu veux que je vienne te chercher Hyung ? »

Pas de réponse. Je m’isolai loin du bruit que faisait les membres impatients pour pouvoir mieux entendre.

« - Qu’est-ce que tu as dit ? Je t’entends mal, il a du bruit autour de toi. »

J’eus du mal à distinguer ce qu’il disait car sa voix se faisait plus lointaine, couverte par le bruit d’un moteur me semblait-il.

« - Non Hyung je suis au calme, c’est chez toi qu’il y a une voiture. »

Je n’entendis plus sa voix, seulement le bruit d’un moteur puis celui d’un choc et pour finir des grésillements.  Je restai debout, immobile, l’esprit vide, les bras ballants, mes doigts desserrant lentement leur emprise sur mon téléphone. Je tournai lentement la tête dans la direction des membres me demandant si je devais leur dire ce qu’il venait probablement de se passer mais me ravisais, je n’étais encore sûr de rien. Je me ressaisi et ramenai le téléphone près de mon oreille.

« - Hyung ? Hyung ! Sungmin-ah !? »

J’attendis quelques minutes mais pas de réponses. Je n’entendais rien à part de faibles grésillements et le chant de grillons. Sungmin devait se trouver non loin d’un champ. Il fallait que je parte à sa recherche, je ne pouvais pas le laisser seul, si une voiture l’avait bel et bien percuté il devait être blessé et il m’était impossible de connaître la gravité de la situation.

« - Sungmin Hyung ? Je ne sais pas si tu m’entends mais reste concentré sur ma voix, je ne raccrocherai pas jusqu’à ce que je te trouve. Je pars immédiatement te chercher, tiens le coup Hyung, s’il te plaît… Attends-moi. »

Ne décollant pas le téléphone de mon oreille, guettant le moindre bruit susceptible de me donner des informations sur l’endroit où se trouvait mon Hyung, je rejoignis la joyeuse tablée encore dans l’ignorance.

« - Je suis désolé mais je vais devoir m’absenter pendant un moment… »

Une dizaine de paires d’yeux avec un regard interrogateur se tournèrent vers moi. Et Heechul s’exclama :

« - Encore un de moins ! Vous voulez vraiment empêcher cette soirée de débuter ! C’est MA soirée, bande de dongsaeng indignes ! Franchement je suis… »

Ne supportant pas de l’entendre se plaindre plus longtemps je le coupai en décidant de leur révéler ce qu’il en était vraiment de la situation.

« - Quelque chose est arrivé à Sungmin. »

Heechul s’arrêta immédiatement de parler et un silence gêné s’installa. Le leader se racla la gorge et commença à m’interroger :

« - Kyuhyun… Qu’est-ce que tu veux dire par « quelque chose est arrivé à Sungmin » ? Il est… Simplement en retard n’est-ce pas .. ? »
J
e hochai négativement la tête et les regardai un à un. Ils avaient l’air terriblement inquiets et je ne pouvais rien faire pour les rassurer car moi-même j’ignorai ce qu’il s’était réellement passé mais je ne pouvais pas me permettre de perdre plus de temps, il fallait que je parte à sa recherche maintenant.  J’attrapai mes affaires et enfilai ma veste.

« - Je ne suis sûr de rien mais j’ai peur qu’il se soit fait percuté par une voiture lorsqu’il était au téléphone avec moi.  Je suis toujours en ligne avec lui mais il ne me répond pas. Il faut que je le retrouve le plus vite possible, je vais aller jusqu’au lieu u tournage et à partir de là je vais essayer de retrouver par où il a bien pu passer. Je vous appelle dès que j’ai des nouvelles... »

Je m’apprêtai à passer la porte du restaurant lorsque je sentis quelqu’un m’agripper par le bras. Je me retournai pour découvrir Ryeowook, les yeux déjà humides. Il devait avoir terriblement peur rien qu’à l’idée d’imaginer l’état dans lequel nous allions retrouver notre Hyung. J’attrapai doucement sa main et la retirait de mon avant-bras. Je posai une main réconfortante sur son épaule.

« - Va rejoindre les autres. Je t’appellerai en premier. J’ignore quelle genre de relation tu as avec Sungmin mais je sais que vous êtes très proches ; je ne pense pas que ce soit une bonne idée que tu le vois comme ça. Je te promets de...
- Je veux venir avec toi. Je serai fort devant lui, peu importe ce qu’il s’est passé. Emmène-moi avec toi, s’il te plaît… »

Je réfléchis un instant et baissai les yeux sur ma montre. Dix minutes s’étaient déjà écoulées depuis les dernières paroles de Sungmin. J’attrapai Ryeowook et l’entraînai à ma suite en courant.

« - D’accord je t’emmène mais chaque minute compte alors dépêche-toi ! »

Nous courûmes jusqu’à la voiture ou je branchai mon téléphone pour pouvoir avoir un meilleur son. Le fond sonore était toujours le même : des grésillements et le chant des grillons dans la nuit. Je mis le téléphone en haut-parleur et me tournai vers Ryeowook.

« - Tu peux lui parler, je ne sais pas s’il nous entend mais tu peux toujours essayer. »

Il me regarda, perplexe.

« - Allez, n’aie pas peur. »

Il se rapprocha doucement du téléphone et aspira un grand coup, rassemblant son courage.

« - Hyung ? Sungmin Hyung ? C’est Ryeowook, Kyuhyun et moi partons te chercher, accroche-toi. »

J’étais occupé à régler le GPS pour me rendre au lieu du tournage lorsque j’entendis une voix qui n’appartenait ni à Ryeowook, ni à moi. Je lâchai le GPS, stupéfait.

« - Kyu-hyun… Ryeo-wook… Ppalli… »

Je regardai Ryeowook, les yeux grands ouverts. Je m’approchai immédiatement près du téléphone.

« - Hyung ! On arrive, essaie de nous dire où tu es ! »

Ce fut de nouveau le silence, Ryeowook et moi retenions notre souffle. Je n’osai pas démarrer la voiture de peur de ne pas entendre sa faible réponse. Soudain un nouveau son se fit entendre à l’autre bout du fil, des grognements de douleur et d’autres bruits que je ne parvenais pas à identifier. Nous n’entendîmes plus rien. La communication avait-elle été coupée ? L’inquiétude commençait à nous submerger lorsque soudain nous entendîmes une voix plus distincte.

« - Je suis… Je… Je ne sais pas… Autour… Il n’y a rien… Que des champs… Mon téléphone va… S’éteindre… Vite… »

Je pus entendre mon Hyung reprendre bruyamment sa respiration et déglutir difficilement.

« - Je suis en route Sungmin-ah, j’arrive ! Tu es blessé ? Ou as-tu mal ? »

Ryeowook et moi anticipions énormément sa réponse et celle-ci tardait à venir. Cependant sa respiration rauque nous permettait de savoir qu’il était toujours en vie et c’était tout ce qui comptait. Ryeowook, des larmes coulant sur ses joues ne pouvait plus attendre.

« - Hyung ? »

La respiration de Sungmin s’accéléra et il parvint à murmurer faiblement :

« - J’ai… mal… »

Ma gorge se noua.

«  - Où ça Hyung ? Où as-tu mal ?
- Mon dos et… mon ventre… Je crois que… ma cheville est cassée… »

Soudain Ryeowook prit la parole.

« - Ne bouge pas Hyung, n’aggrave pas tes blessures. Nous sommes juste devant le lieu du tournage. Tu te souviens par où tu es parti ? »

Il fallut un temps infini à Sungmin pour nous répondre.

« Par derrière… Derrière il y a… Une route de campagne… J’ai marché pendant… Une trentaine de minutes… »

Il reprit de nouveau sa respiration et se mit à tousser.
« - Repose toi Hyung, nous serons là rapidement. »

Mes mains tremblaient sur le volant au moment où je m’engageai sur ladite route. J’avais peur de ne pas le trouver à temps. Je roulai doucement, Ryeowook et moi scrutant les bas-côtés. A pieds il n’avait pas pu aller bien loin même en trente minutes. Je me souvins qu’il avait eu du mal à téléphoner car il n’avait pas de réseau et je me mis à la recherche d’une ligne téléphonique. Je finis par en apercevoir une à quelques mètres de là. J’accélérai pour m’en rapprocher lorsque Ryeowook poussa un cri.

«  - Attention ! Il y a des morceaux de verre sur la route ! »

Je stoppai immédiatement la voiture et le regardai, plongeant mon regard dans le sien.

« - Ryeowook, qu’est-ce que tu viens de dire ? »

Il me regarda apeuré, ne semblant pas comprendre où je voulais en venir.  Je détaché ma ceinture et sorti rapidement de la voiture sous les interrogations de Ryeowook.

« - Attends ! Kyuhyun, où vas-tu ?
- Si Sungmin a bien été renversé cela a dû abîmer la voiture en question, et il y a des éclats de verre sur la route. Il ne doit pas être loin… Cherche avec moi Ryeowook, vite ! »

Je marchai le long de la route, le long des bas-côtés, tentant désespérément d’apercevoir une silhouette allongée dans l’herbe mais tout le paysage alentour était plongé dans le noir faute d’éclairage. Soudain j’aperçu une faible lumière au milieu de l’herbe, le genre de lumière que ferait l’écran d’un téléphone portable.

Sans réfléchir plus longtemps je m’élançai dans sa direction en appelant Ryeowook.  Au bout d’une vingtaine de mètres, je découvris enfin la silhouette meurtrie de mon Hyung. Je me jetai à genoux à ses côtés, pressant Ryeowook de me rejoindre. N’osant pas toucher son corps blessé je l’appelai doucement :

« - Hyung ? C’est Kyuhyun, nous t’avons enfin trouvé. »
Ses yeux papillonnèrent difficilement et il tendit la main dans ma direction. Je la lui saisis et la serra. Je tentai de prendre le téléphone qu’il tenait avec toute la force qui lui restait dans son autre main.

« - Tu peux lâcher ton téléphone maintenant Hyung, je vais appeler les secours. Ça va aller maintenant. »

Il relâcha son étreinte et je pu attraper son téléphone et composer le numéro des secours. Ryeowook finit enfin par nous rejoindre. Il se glissa à son tour au côté de Sungmin et passa une main sur son visage pour essuyer le sang et la sueur…

« - Oh hyung… »

Le son de la voix de Ryeowook fit réagir Sungmin. Il ouvrit un peu plus grand ses yeux et s’agrippa à son pull.

« - J’ai… Froid… »

A ces mots Ryeowook quitta son pull et s’en servit pour recouvrir le corps frigorifié de Sungmin. Le corps de notre aîné continua à trembler et ses lèvres commençaient à prendre une teinte violacée. Il nous était impossible de frictionner son corps au risque de le blesser encore plus. Sungmin leva les yeux vers Ryeowook et lui murmurra quelque chose que je parvins tout juste à entendre.

« - Tes bras… »

Ne comprenant pas ce qu’il voulait, j’attendais de voir la réaction de Ryeowook. Celui-ci se rapprocha doucement encore plus près de Sungmin et pris son corps sur ses genoux avec la plus grande précaution, l’étreignant ensuite à l’aide de ses bras. Je pu voir mon Hyung blottir sa tête dans la poitrine de Ryeowook. J’étais toujours en ligne avec les secours et je leur décrivais l’évolution de l’état de Sungmin qui se voulait plutôt rassurante lorsque celui-ci fut pris d’une violente quinte de toux. Je me rapprochai de Ryeowook en vitesse et l’aidai à redresser Sungmin pour que celui-ci ne s’étouffe pas. C’est à ce moment-là que je remarquai que du sang s’échappait de ses lèvres. Je compris alors ce que cela voulait dire, Sungmin avait une hémorragie interne, ses organes saignaient à l’intérieur et cela le faisait souffrir. Ses blessures externes combinées à ses blessures internes lui faisaient perdre beaucoup de sang et il avait besoin de soin le plus rapidement possible. De plus en plus inquiet, je pressai les secours pour qu’ils lui viennent en aide.

Les minutes s’écoulaient les unes après les autres, elles ne m’avaient jamais semblé aussi longues. Le corps de Sungmin perdait de plus en plus de force et son teint devenait de plus en plus pâle. Sa respiration elle aussi, se ralentissait dangereusement coupée régulièrement par des quintes de toux dont le sang tâchait sa délicate peau blanche. Ses paupières se faisaient lourdes et il lui était difficile de garder les yeux ouverts. Ryeowook n’avait pas cessé une seule seconde de lui parler, de peur que celui-ci s’endorme pour ne plus se réveiller. Soudain je vu la main de Sungmin se détendre dans celle de Ryeowook, celui-ci commençait à partir, les secours mettaient trop de temps à arriver. Je voulu me rapprocher de lui pour lui parler et l’obliger à rester éveillé lorsque je vis Ryeowook penché son visage sur le sien et déposer ses lèvres sur les siennes.  Je me figeai, je savais que ces deux-là étaient très proches mais j’ignorai complétement qu’il avait ce genre de relation. Les très attendues sirènes des secours finirent par me tirer de mes pensées…

A suivre...


♥️ღ 조규현ღ♥️

~ Keep Smiling forever... ~

Merci à Shin Min Gi pour cette superbe signature ~


"Someday,
the wind won't sting the eyes,
the sun won't shine so bright...
And I will stop loving you...
Maybe it'll be a far day..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovejun-kunfanficworld.skyrock.com/
avatar
~~~
~~~
Mes infos
» Messages : 643
» Localisation : Avec mes trois petits anges ♥ (quoi que, petit démon pour KyuHyun.)
» Date d'inscription : 03/03/2013

» Mes Dramas en Cours : //
» Lover : ♥ YeSung, LeeTeuk & KyuHyun ♥
MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Lun 23 Sep - 18:15

................................... O_O .......



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
________
________
Mes infos
» Messages : 533
» Localisation : Super Junior's Dorms ♥
» Age : 22
» Date d'inscription : 30/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Flower boy Next door.s
» Lover : ღ Cho Kyu Hyun ღ
» Other : ღ 조규현ღ

MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Lun 18 Nov - 23:29

MinHyo a écrit:
................................... O_O .......
Il semblerait que je te laisse sans voix ! ;)

Voilà la suite !

~~~~

Chapitre 2

POV Kyuhyun


Je courus vers Ryeowook et Sungmin, les dérangeant dans leur moment d’intimité, pour les avertir que les secours n’étaient qu’à quelques mètres et que notre Hyung allait enfin recevoir les soins dont il avait besoin. Cependant ce que je vis lorsque j’arrivai à leur côté m’effraya. Ryeowook avait sa main appuyée sur la bouche de Sungmin et celui-ci avec le peu de forces qui lui restait essayé de la retirer afin de pouvoir respirer. Voyant cela j’accélérai le pas et criai à l’adresse de Ryeowook :

« - Ryeowook ! Mais qu’est-ce que tu fais !? Retire immédiatement ta main ! Tu ne vois pas qu’il s’étouffe ! Tu es complétement fou !? »

Une fois arrivé à leurs côtés, je poussai violemment Ryeowook et m’agenouillai auprès de Sungmin, celui-ci sous le coup de la surprise était parvenu à reprendre conscience. Il leva une main dans ma direction et agrippa mon t-shirt, à l’aide de cette nouvelle prise, il essaya de se redresser. Ne voulant pas qu’il blesse plus son dos je voulu le recoucher mais il continua à s’agripper fermement à mon t-shirt et une fois suffisamment redressé, il commença à cracher des filets de sang, entrecoupés par de faibles soupirs plaintifs. Comprenant sa détresse pour avoir été à sa place quelques années auparavant, je passai délicatement ma main dans son dos en dessinant des cercles en lui murmurant doucement des paroles de réconfort. Je me retournai alors vers Ryeowook, furieux :

« - Tu peux m’expliquer ce que tu essayais de faire un peu !? Tu ne voyais pas qu’il était en train de s’étouffer ! »

Il tourna son regard vers moi, les yeux larmoyants, comme à son habitude dans ce genre de situation. Il me dit entre deux sanglots.

« - Mais… Mais je voulais juste l’aider à ne pas vomir, je ne voulais pas lui faire de mal, je le jure… »

Je restai de marbre. Ryeowook avait beau être naïf et innocent, il avait comme tout le monde était initié aux gestes des premiers secours, et il n’avait jamais été dit d’empêcher quelqu’un de respirer. A ce moment-là j’étais incapable de dire pourquoi mais quelque chose me perturbait dans le comportement de Ryeowook et cela me confortait dans l’idée que je ne quitterai plus les côtés de Sungmin. Je reportai alors mon attention sur lui afin de vérifier son état, il était toujours désespérément accrocher à mon t-shirt et il m’adressa un regard interrogateur :

« - Ryeowook… Pourquoi… ?
- Il n’a pas voulu te faire de mal Hyung, il croyait bien faire, comprends le, il a peur, peur qu’il t’arrive quelque chose… »

Mes paroles semblèrent le rassurer un peu même si je ne croyais pas un mot de ce que je venais de lui dire. Sungmin finit par se détendre et il me laissa le recoucher ; je m’apprêtai à mettre sa tête sur mes genoux pour ne pas qu’il s’étouffe que j’entendis le bruit de portières claquer. Je relevai la tête et aperçu une ambulance garée à côté de ma voiture. Je saisi alors mon téléphone portable et augmentait au maximum la luminosité de l’écran et entrepris de faire de grands gestes pour que les ambulanciers puissent nous localiser. Malgré mes cris et mes grands gestes, l’obscurité permanente ne leur permettait pas de nous trouver dans les noir, c’est alors à contre-cœur que je me résolu à laisser Sungmin seul avec Ryeowook pendant quelques instants.

« - Ryeowook-ah ! Reste aves Sungmin hyung et tâche de ne rien faire de mal cette fois ! » Lançai-je d’un air mauvais.

Il ne répondit pas et se contenta de baisser la tête, se rapprochant un peu plus de Sungmin pour rehausser le haut de son corps. Je l’observai pendant quelques secondes et couru finalement donc la direction des secouristes.

« - Ici ! Ici ! Nous sommes ici ! »

Alors que je courrai vers eux, un des trois secouristes finit enfin par m’apercevoir et tous les trois se mirent à courir dans ma direction. Une fois à mon niveau, un des secouristes commença à me poser des questions pendant que les deux autres continuaient leur course en direction du blessé.

« - J’ai besoin que vous me donniez le plus d’informations possibles concernant le patient et son état.
- Son nom est Lee Sungmin, il a 28 ans et son groupe sanguin est A, il souffre d’anémie. Il s’est fait renversé alors que j’étais au téléphone avec lui un peu plus tôt dans la soirée, lorsque j’ai compris qu’il s’était passé quelque chose je suis immédiatement parti à sa recherche et une trentaine de minutes plus tard nous l’avons finalement retrouvé ici. Il semble avoir une hémorragie interne car il vomit du sang et concernant le reste de son corps il n’a pas su nous dire exactement où il avait mal hormis son dos et sa cheville qui a l’air d’être cassée… Je suis désolée je ne peux rien vous dire de plus pour vous aider…
- C’est déjà beaucoup, merci de votre aide. Je vais aller rejoindre mes collègues maintenant et nous allons le transporter à l’hôpital dans les plus brefs délais. »

Sans plus tarder, je rejoignis Sungmin qui avait était placé sur une civière avec une minerve dure autour de son cou et une attelle autour de sa cheville cassée. Une fois celui-ci bien attaché et couvert par une couverture anti-froid, les secouristes le soulevèrent et se dirigèrent vers l’ambulance, Ryeowook et moi sur leurs talons. Une fois arrivés à la hauteur du camion, les ambulanciers nous demandèrent qui souhaitait accompagné Sungmin à l’hôpital, pensant que Ryeowook serait désireux de l’accompagner, je lui donnai le feu vert cependant celui-ci refusa. Je me retournai vers lui et détaillai son visage, il n’y avait plus aucune trace de larmes sur celui-ci et il avait une expression que l’on aurait pu aisément qualifier d’inexpressive ou de froide. Il plongea son regard dans le mien avant de déclarer :

« - Vas-y toi  si tu en as envie. »

Le ton qu’il employa me glaça le sang et me remplit de colère ; comment pouvait-il se montrer aussi désintéressé alors que l’homme qui semblait partager sa vie se mourrait ? Son comportement contrastait tellement avec celui qu’il avait à l’allée. Cela était peut-être dû au choc émotionnel, il ne savait pas comment le gérer alors il enfouissait ses émotions au plus profond de lui-même. J’acceptai finalement, ne voulant pas laisser Sungmin seul. Je lui tendis les clès et les papiers de ma voiture :

« - Tiens, rejoins nous à l’hôpital. Je vais prévenir les autres. Appelle-moi quand tu arrives et je te donnerai les dernières nouvelles, à tout de suite. »

Je grimpai dans l’ambulance à la suite d’un secouriste. Les portes se refermèrent derrière et alors que le véhicule démarrait, je pus apercevoir Ryeowook, toujours debout devant ma voiture, nous regardant partir le regard vide. Je détournai le regard, de crainte de voir mes pensées s’assombrirent encore plus qu’elles ne l’étaient déjà. Invité par l’ambulancier, je pris place sur un petit blanc aux côtés de Sungmin et lui pris la main. Il tourna la tête vers moi, visiblement confus, je n’étais sûrement pas la personne qu’il s’attendait à voir. Il regarda autour de lui, cherchant désespérément Ryeowook du regard, mais ses recherches restèrent vaines. Il ouvrit la bouche, sûrement pour demander des explications, mais il fut coupé par l’ambulancier qui s’occupait de lui.

« - Veuillez ne pas parler et ne pas bouger pendant le temps où je vous examine s’il vous plaît. Dites-moi seulement d’arrêter si je vous fais mal. »

Sungmin hocha la tête et m’adressa un regard effrayé. J’exerçai un peu plus de pression avec ma main sur la sienne pour le rassurer tout en regardant les appareils médicaux en train d’être brancher, des électrodes pour surveiller son rythme cardiaque, un masque à oxygène pour l’aider à respirer et une IV pour les anti-douleur. Regarder tout cela me faisait mal, cela me rappelait inévitablement mon accident arrivé quelques années plus tôt, même si je n’avais pas eu pleinement conscience de tous les événements.

Le secouriste commença l’examen du corps de Sungmin en commençant par les pieds, ce dernier laissa échapper un cri étouffé lorsque les mains du soignant touchèrent sa cheville violacée, le soignant enleva délicatement ses mains en s’excusant de la gêne causée et continua son inspection, ses jambes ne semblaient pas avoir été particulièrement touchées, son bassin et ses hanches étaient douloureux mais cela restait supportable ; c’est lorsque les mains de l’ambulancier tâtèrent l’abdomen de Sungmin que le visage de celui-ci se tordit de douleur, voyant que l’ambulancier ne retiraient pas ses mains et continuait à appuyer, il murmurra :

« - Arrêtez… S’il vous plaît…
- Je suis désolé mais j’ai besoin d’en savoir plus, c’est bientôt fini, je vous le promets. »

Les mains du soignant continuèrent d’appuyer sur l’abdomen endolori de mon aîné jusqu’à ce que cela déclenche une réaction inattendue. Le corps de Sungmin se tordit et il laissa échapper un filet de sang plus épais que les précédents, remplissant alors le masque à oxygène. Je me levai surpris et alertai l’ambulancier. Parfaitement calme, il enleva délicatement le masque à oxygène du visage de Sungmin et le nettoya ainsi que le visage du blessé. Il remit le masque en place et activa la perfusion avant de venir prendre place à mes côtés sur le petit banc. Mes deux mains tenaient maintenant celle de Sungmin et je serai tellement que le sang ne circulaient, il dû s’en apercevoir car il se sentit dans l’obligation de me rassurer :  

« - Il semblerait qu’effectivement, comme vous me l’avez signalé plus tôt, qu’une de ses chevilles soit cassé. Quant à la douleur dans son abdomen, j’ai bien peur que son estomac est était perforé, cela peut paraître impressionnant à cause du fait qu’il vomisse du temps mais une fois opéré il devrait s’en remettre. Pour ce qui est de la douleur au niveau du dos, j’en saurai plus une fois que nous aurons fait une radio mais toute paralysie est à exclure compte tenu  le fait qu’il ait toujours des sensations dans les jambes. C’est difficile à croire lorsqu’on le regarde mais il a eu de la chance. »

Je hochai la tête, montrant que je comprenais ce qu’il me disait. Je souris faiblement à Sungmin, soulagé par le degré de gravité de l’accident. Oubliant complètement la présence de l’ambulancier, je commençai à lui parler :

« - Je suis vraiment désolé Hyung. J’aurai dû venir te chercher sans te laisser le choix. Tout ça est de ma faute, j’espère que tu me pardonneras. J’ai été égoïste et guidé par la flemme et voilà ce qu’il s’est passé. Si tu savais comme je m’en veux. Je te promets que je ne te laisserai jamais seul à l’hôpital, je t’aiderai comme tu m’as aidé il y a six ans. »

Je pu voir des larmes s’échapper de ses yeux et je laissai alors s’échapper les miennes que je m’efforçai de contenir depuis le début du trajet. Il garda son regard fixé sur moi tout en secouant faiblement la tête, autant que lui permettait la minerve. Nos regards ne se quittèrent pas jusqu’à ce que nous arrivions à l’hôpital. A ce moment-là tout se précipita, des médecins nous attendaient à l’entrée des urgences et c’est au pas de course que le brancard de Sungmin fut conduit en direction du bloc opératoire. Alors qu’ils s’apprêtaient à rentrer dans celui-ci, je leur demandai deux minutes pour dire quelques mots à Sungmin :

« - Tout va bien se passer Hyung, je serai là à ton réveil. Et je ferai en sorte que Ryeowook soit là aussi, je t’en fais la promesse. Je t’aime Hyung, sois fort. »

Sur ces derniers mots je le laissai partir derrière ses grandes portes blanches et froides. Je rebroussai chemin pour regagner la salle d’attente pour appeler les autres membres et c’est alors que je le vis, Ryeowook.


A suivre...


♥️ღ 조규현ღ♥️

~ Keep Smiling forever... ~

Merci à Shin Min Gi pour cette superbe signature ~


"Someday,
the wind won't sting the eyes,
the sun won't shine so bright...
And I will stop loving you...
Maybe it'll be a far day..."


Dernière édition par LeeHeeJung~ le Mar 19 Nov - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovejun-kunfanficworld.skyrock.com/
avatar
~~~
~~~
Mes infos
» Messages : 643
» Localisation : Avec mes trois petits anges ♥ (quoi que, petit démon pour KyuHyun.)
» Date d'inscription : 03/03/2013

» Mes Dramas en Cours : //
» Lover : ♥ YeSung, LeeTeuk & KyuHyun ♥
MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Mar 19 Nov - 18:16

J'me suis posée des questions du début à la fin du chapitre au sujet de RyeoWook... je veux en savoir pluuuus :(( pauvre SungMin >_<



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
________
________
Mes infos
» Messages : 533
» Localisation : Super Junior's Dorms ♥
» Age : 22
» Date d'inscription : 30/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Flower boy Next door.s
» Lover : ღ Cho Kyu Hyun ღ
» Other : ღ 조규현ღ

MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Jeu 5 Déc - 23:04

MinHyo a écrit:
J'me suis posée des questions du début à la fin du chapitre au sujet de RyeoWook... je veux en savoir pluuuus :(( pauvre SungMin >_<
Hello ~
Merci de continuer à me suivre, ça me fait chaud au coeur ! J'espère que ce chapitre apportera plus de réponses quant au comportement de Ryeowook, ou alors il ne fera qu’amplifier le mystère autour de celui-ci :P ? Je te laisse découvrir tout ça et n'hésite pas à me donner ton avis !

~~~~

Chapitre 3

POV Kyuhyun


Il était là, Ryeowook, tranquillement assis sur une chaise dans le couloir menant au bloc opératoire, sirotant son café silencieusement et jouant avec son téléphone portable. Son visage avait l’air inexpressif, je me dirigeai vers lui désireux de m’excuser pour ce que j’avais pu lui dire plus tôt sous le coup de la peur. Je m’assis à côté de lui sans dire un mot et posais une main rassurante dans son dos. Il s’arrêta immédiatement de jouer avec les touches de son portable et retourna sa tête brusquement vers moi.

« - Qu’est-ce que tu fais ? » Me demanda-t-il avec un ton légèrement agressif.

Je hoquetai de surprise.

« - Comment ça qu’est-ce que je fais ? Je voulais juste savoir comme tu allais et m’excuser pour ce que j’ai pu te dire plus tôt… Mais je ne suis pas sûr de vraiment le penser. »

Il me lança un regard désintéressé avant de continuer :

« Alors ne dis rien. » Railla-t-il avant de mettre ses écouteurs sur ses oreilles.

Je ne pouvais rien répondre, trop choqué par ce qu’il venait de se passer. Tout cela était-il vrai ? Etait-ce la vraie personnalité de Ryeowook ? Il est vrai que cela fait longtemps que je ne me suis pas retrouvé seul avec lui, que je lui ai vraiment parlé, que je me sois simplement intéressé à lui en fait. Si c’était bien sa vraie personnalité, comment une personne comme Sungmin acceptait de rester à ses côtés ? Il avait l’air de tellement l’aimer, j’avais pu le voir dans son regard lorsqu’il lui avait demandé de le prendre contre lui ou encore lorsqu’il le cherchait désespérément dans l’ambulance. Mais Ryeowook n’avait pas souhaité monter dans l’ambulance, ni même le voir avant son opération, rien. Que se passerait-il lorsque Sungmin se réveillera ? Serait-il là à ses côtés ? Ou devrais-je lui trouver une nouvelle fois une excuse pour expliquer son absence aux côtés de son cher et tendre… Ces questions me taraudaient et j’étais incapable de détacher mon regard du visage de Ryeowook, ce visage fermé d’habitude si souriant. Et si ce sourire n’avait été que tout ce temps une simple façade, et si cet agréable visage n’était qu’un masque ? Etait-il possible de vivre si proche d’une personne et de ne se rendre compte de rien ? Après tout je me faisais peut-être des idées, mais j’étais bien décidé à en avoir le cœur net. J’attrapai un écouteur et tirait dessus sans prendre de grandes précautions pour son oreille. Il porta immédiatement sa main à celle-ci.

« - L’état de Sungmin ne t’intéresse donc pas ? Il est …
- Je sais.
- Comment ça « tu sais » ?
- Je suis arrivé avant vous. Je vous ai vu passé et je t’ai vu lui parler. Et pour finir, je l’ai vu passer ces portes. »

Il désigna les portes du bloc d’un geste de tête furtif.

« - Tu m’en veux ? »

Il releva ses sourcils et se tourna vers moi, soudain plus intéressé par la tournure que prenait la discussion.

« - Non, je devrais ?
- Tu m’en veux d’avoir surprotégé Sungmin plus tôt, ou d’être monté dans l’ambulance avec lui, ou bien de l’avoir accompagné jusqu’au bloc ?
- Non. Je t’ai dit que tu faisais ce que tu voulais. »

C’est alors que quelque chose s’imposa à moi. Une question qu’il fallait que je lui pose absolument mais dont j’anticipai énormément la réponse. Pitié non, faites que ce ne soit pas ça…

« - Tu… Tu ne l’aimes plus.. ? Je veux dire… Sungmin. J’ignore complétement quel genre de relation vous avez mais… Je ne veux pas qu’il soit malheureux.
- Si.
- Mais alors… Pourquoi ?
- Rien Kyuhyun, rien. Tu penses trop. »

Sur ces derniers mots, il remit ses écouteurs dans ses oreilles et se leva avant de partir d’un pas rapide et décidé vers le hall de l’hôpital. Il l’aimait donc, cette révélation m’avait bouleversée. D’un côté j’avais été soulagé de l’apprendre, je ne me sentais pas assez courageux pour dire le contraire à Sungmin mais d’un autre côté c’est comme si on m’arrachait Sungmin, il était l’une des rares personnes dont j’étais réellement proche et à qui j’osai tout raconter, cette dernière nouvelle posait des barrières à notre « relation » d’un certain côté et cela était loin de me plaire. Cependant je ne pouvais pas le nier, Ryeowook avait raison sur un point, je réfléchissais trop. Après tout, mon imagination était peut être à l’origine de toutes les horreurs que j’avais pu imaginer et je m’en voulais terriblement. Je ne pouvais pas garder tout ça pour moi, je décidai d’en parler à Siwon lorsque nous serons de retour aux dortoirs, j’étais sûr qu’il m’écouterait et qu’il saurait me conseiller sagement. Et c’est alors que j’y pensai, les autres membres, j’avais dit à Ryeowook que je les préviendrai quant à l’état de Sungmin, j’attrapai avec des mains tremblotantes mon portable dans ma poche avant de composer le numéro du leader.

« - Leeteuk-sshi ? »


Cela faisait maintenant plus de trois heures que Sungmin avait franchi les portes du bloc opératoire et aucun docteur n’en était ressorti depuis pour donner quelques nouvelles que ce soit. Je n’avais pas quitté le couloir menant au bloc, de peur de rater Sungmin lorsque son opération serait terminée. Notre leader m’avait envoyé un message pour m’avertir de son arrivée à lui et aux autres membres il y a environ une heure mais je ne pouvais pas me résoudre à aller les rejoindre. Je m’apprêtai à répondre à un énième appel de mon leader lorsque le voyant lumineux au-dessus des portes de la salle d’opération passa du rouge ou vert. Je retins mon souffle, les yeux rivés sur les deux grandes portes blanches. Soudain j’entendis des pas, puis le grincement des roues d’un lit et pu enfin distinguer des silhouettes à travers les deux petits hublots. Et puis enfin, les portes s’ouvrirent. Je me levai d’un bond, n’y tenant plus. Je me précipitai en direction du lit de mon aîné. Celui-ci semblait dormir profondément, du moins c’est ce que je préférai me dire plutôt que de penser qu’il avait été mis dans un coma artificiel pour éviter qu’il souffre. Il était recouvert d’une couverture qui montait jusqu’à son menton et un masque à oxygène était posé sur son visage. Je détaillai son visage, ses cheveux d’un noir de jais contrastaient avec son teint livide. Je m’approchai de lui doucement, allant à la rencontre du docteur qui l’avait opéré afin d’en savoir un peu plus. Avant même que je n’arrive à sa hauteur, il me fit un signe de la main et m’invita à m’asseoir à ses côtés. Je le rejoignis rapidement et m’assis à ses côtés silencieusement, une boule dans la gorge. Il me tendit sa main avec un sourire bienveillant, je l’attrapai avec mes deux mains et la secouait énergiquement en signe de profond remerciement. Il me sourit une nouvelle fois avant de commencer :

« - Nous pouvons dire que l’opération s’est bien passée. Nous avons posé une broche à sa cheville cassée et nous avons rebouché le trou que ses côtes avaient fait dans son estomac. Cependant, nous n’avons pas été capables de réparer les dégâts en ce qui concerne sa colonne vertébrale. Il est encore trop faible pour que l’on puisse faire tous les examens nécessaires mais une chose est sûre, celle-ci a été touchée plus que l’on aurait pu le penser. Lorsque vous le verrez tout à l’heure, vous constaterez qu’il porte un corset pour éviter qu’il ne bouge trop. Pendant les prochains jours il est absolument nécessaire qu’il ne fasse aucun mouvement vif ni aucun effort pour ne pas aggraver son état. Dès que nous en aurons la possibilité, nous essaierons de voir  ce que l’on peut mettre en œuvre pour qu’il retrouve à l’avenir une mobilité complète. »

Finalement l’accident se révélait bien plus grave que j’avais pu l’imaginer. Je fis de mon mieux pour retenir mes larmes et encaisser dignement la nouvelle.

« - Une mobilité complète ? Il risque d’être paralysé ?
- Pour le moment non, mais je ne peux pas prévoir comment va évoluer son état. Ce qui est sûr c’est que la rééducation sera longue et fastidieuse mais il pourra retrouver une vie normale après cinq ou six mois. Je dois vous laisser, vous pouvez aller le voir si vous le souhaitez, allez demander le numéro de sa chambre à l’accueil et dites que c’est le docteur Cha qui vous envoie. Je pense qu’il vaut mieux que ce soit vous qui commenciez à aborder le sujet de ses jambes, le jargon médical risquerait de l’effrayer, mais ne vous en faites nous passerons demain pour lui expliquer ce qui va se passer plus en détails. Passez une bonne nuit. Au revoir. »

Je m’inclinai et murmurai un faible merci. Une bonne nuit ? Comment étais-je censé passer une bonne nuit alors que l’on venait de m’annoncer que mon Hyung pouvait se retrouver paralysé à tout moment ? Et que qui plus est, je devais le lui annoncer seul ?

Suivant les dires du docteur, je me dirigeai vers l’accueil de cet hôpital que je connaissais si bien, plongé dans mes pensées. Au bout de quelques mètres je me heurtai de plein fouet dans ce qui allait se révéler n’être personne d’autre qu’Heechul. Il s’apprêtait à passer un savon à la personne qui avait bien pu lui rentrer dedans mais lorsqu’il releva la tête et me reconnut, il étouffa ses jurons. Il me regarda perplexe un instant avec de me saisir les épaules et de baisser son visage à la hauteur du mien.

« - Kyuhyun ? Kyuhyun c’est bien toi ! Leeteuk, j’ai trouvé Kyuhyun, appelle les autres ! Kyuhyun… Dis-moi, comment va Sungmin ? Tu as pu parler à un docteur ? On peut le voir ? »

Je relevai la tête, dévoilant alors les longues traînées que les larmes séchées avaient laissées. Heechul entrouvrit la bouche et sans dire un mot, me prit dans ses bras. J’entourai sa taille de mes longs et agrippait son t-shirt de toutes mes forces avant de me laisser aller. J’étais épuisé et je m’en voulais tellement, je m’en voulais de ne pas être allé à la rencontre de Sungmin plus tôt, de l’avoir laissé partir à pieds seul dans la nuit soir et par-dessus tout je m’en voulais d’être là pour lui à la place de son amant. Peu et peu je me calmais et mon aîné desserra doucement son étreinte avec d’essuyer mes yeux et mes joues d’un revers de manche.

« - Parle-moi Kyuhyun… C’est si grave que ça ? » Demanda-t-il l’air inquiet.

Je reniflai et m’éclaircit la voix avant de prendre mon courage à deux mains et de commencer :

« - Ils ont soigné sa cheville et son hémorragie interne mais… »
Je sentis de nouvelles larmes noyer mes yeux et je fis tout ce qui était en mon pouvoir pour les contenir. Je voulu reprendre mais ma gorge se noua.
« - Mais quoi Kyuhyun .. ?
- Sa colonne vertébrale a été sévèrement touchée… Ils ne peuvent pas faire de diagnostic précis aujourd’hui mais… Mais il se pourrait que Sungmin ne marche plus jamais.
- Tu veux dire qu’il est paralysé !? Non ça ne peut pas être vrai…
- Non ! Ne te méprends pas Hyung… Mais personne ne peut prévoir ce qu’il va se passer… »

Il passa nerveusement une main dans ses cheveux avant de laisser échapper un « Je vois. ». Je m’excusai de ne pas pouvoir lui donner plus d’informations et lui demandait de transmettre celles-ci aux autres membres avant de me retirer. Je me dirigeai alors vers le bureau d’accueil et demandai à l’infirmière débordée le numéro de chambre de mon Hyung en précisant bien que c’était le Docteur Cha qui m’envoyait, à la seule mention de son nom, elle s’exécuta immédiatement ; il devait être relativement important pensais-je. Une fois le numéro de la chambre connu, je m’apprêtai à me rendre à celle-ci lorsque je me souvins de ma promesse. J’avais promis à Sungmin que Ryeowook serait là à son réveil. Je parcourais des yeux la salle à sa recherche et l’aperçu enfin dans les bras de notre leader, les épaules secouées à intervalles réguliers par des sanglots. Je ressentis un pincement au cœur, je l’avais mal jugé, il avait bel et bien des sentiments, il avait sûrement dû vouloir se montrer fort devant moi parce qu’il était plus vieux. Je décidai d’attendre qu’il se calme et qu’il soit de nouveau seul avec d’aller lui parler et lui demander de m’accompagner voir Sungmin. Au bout de quelques minutes il finit par se calmer et laissa Leeteuk rejoindre les autres. Il s’assit alors sur une chaise et entreprit d’essuyer ses larmes qui avaient fait couler le crayon mit pour cette soirée qui aurait dû être spéciale dans un autre sens. Je décidai d’aller le rejoindre, espérant ne pas me retrouver face à un mur comme plus tôt. Je m’assis donc une fois de plus à ses côtés.

« - Ca va mieux ? »

Il hocha faiblement la tête sans pour autant me regarder.

« - Dis, j’aimerai que tu m’accompagnes quelque part. J’ai le numéro de la chambre de Sungmin et l’autorisation d’aller le voir mais seulement en petit comité, j’aimerai que tu viennes avec moi. Une fois que j’aurai vu qu’il va bien, j’irai avertir les autres et vous laisserez tous les deux, ne t’en fais pas.
- Non. »

A ces mots mon sang ne fit qu’un tour.

« - Quoi ? Qu’est-ce que tu as dit ?
- Je t’ai dit non. Je n’irai pas. Vas-y seul.
- Mais… Mais je ne comprends pas… Tu n’as pas envie de savoir comment il va ? Sais-tu au moins ce qu’il risque de se passer ? Tu n’as pas envie de le réconforter quand il apprendra la nouvelle ? Je lui ai promis que tu serais là à son réveil. Ryeowook, s’il te plaît… » Supplia-je.

Il se leva, prêt à partir. Il hésita un moment avant de se retourner vers moi.

« - Ne fais pas de promesses que tu ne peux pas tenir. »

Le voyant partir sans se retourner et sans rien ajouter de plus, je me levai brusquement et hurlai son prénom à plein poumons comme un fou furieux. Je fus immédiatement rejoint par une infirmière et Heechul me sermonnant pour mon manque de discrétion et je fus prier de ne plus oublier où je me trouvai sous peine d’être mis dehors. J’avais envie de leur hurler ma frustration au visage, étais-je donc le seul à voir ce qu’il se passait avec Ryeowook ? Je décidai de me taire et de prendre sur moi, ce n’était ni l’endroit ni le moment pour un scandale. J’allai donc aller voir Sungmin, non pas que cela me déplaise, si Ryeowook ne devait pas être là je préférai être seul avec lui-même si je savais que j’aurai du mal à rester fort devant sa détresse.

Je me dirigeai alors, sans regarder derrière moi et sans répondre aux appels des autres membres, vers le long couloir où se trouvaient les chambres des patients en soins intensifs. Je n’eus pas de mal à trouver la chambre de Sungmin mais il me fut plus difficile de parvenir à y rentrer. Je me décidai enfin et toquai doucement à la porte au cas où mon Hyung était déjà réveillé. Je poussai doucement la porte et portai immédiatement mon regard sur lui. Il papillonnait difficilement des yeux, j’avais dû le réveiller en toquant à sa porte, stupide moi. Je pris une chaise et la posa juste à côté de son lit avant de m’asseoir et de prendre sa main dans les miennes, j’appelai doucement son nom pour l’aider à revenir à lui :

« - Hyung ! Sungmin ? Comment tu sens-tu ? »

Il ouvrit finalement les yeux et fixa son regard sur moi avant de regarder tout autour de lui, d’un air perdu. A l’aide de son autre main il essaya de retirer le masque à oxygène pour pouvoir parler, je l’en empêchai.

« - Tu peux parler avec Hyung et ménage toi veux-tu. Tu es à l’hôpital, aux soins intensifs, tu te souviens de ce qu’il s’est passé ? »

Il acquiesça faiblement et déglutit avant de prendre la parole.

« - Je n’aime pas être ici, quand est-ce que je vais pouvoir rentrer ? Où est Ryeowook ? »

Je décidai d’ignorer ses questions et de me concentrer sur la dure tâche qui m’avait été donnée.

« - Comment tu sens-tu Hyung, tu as mal quelque part ? »

Je le vis commencer à s’agiter et me ravisai :

« - Il ne faut surtout pas que tu bouges Hyung, tu pourrais te faire mal !
- Ma cheville me lance un peu et je me sens nauséeux mais ça va… Je suppose. Mais mes jambes… Elles sont bizarres, elles sont engourdies, je n’arrive pas à les bouger… C’est normal ? C’est sûrement à cause de l’anesthésie non ? »

Je pus voir la peur passer dans son regard. Ca y est, c’était le moment d’aborder le sujet et je ne savais absolument pas comment m’y prendre et par-dessus tout, j’avais terriblement peur de sa réaction. Sungmin adorait la danse et faire des arts martiaux, c’était une personne très dynamique et seulement pouvoir marcher ne lui suffirait pas. Je lui adressai un triste sourire.

« - Qu’est-ce qu’il y a Kyuhyun ? Il y a quelque chose que tu ne me dis pas c’est-ce pas ?
- Tu es fatigué Hyung, il vaut mieux que tu te reposes et qu’on en parle demain avec ton docteur. Je ne suis pas sûr de pouvoir…
- Dis-moi. S’il y a quelque chose qui ne va pas avec moi, dis le moi. S’il te plaît…
- Tes jambes Hyung… »

Il m’était impossible de continuer, mes yeux étaient de nouveau baignés de larmes et ma gorge était complètement nouée, c’était trop dur, beaucoup trop dur. Seulement Sungmin voulait savoir, il avait besoin de savoir.

« - Continue, s’il te plaît… Pourquoi tu te mets dans des états comme ça ? Je ne… Je ne vais plus pouvoir marcher ? »

Je secouai la tête vivement, faisant alors voler mes larmes et tentai de reprendre un minimum mon calme.

« - Ils… Ils ne savent pas encore… Je suis vraiment désolé Hyung. »

Je m’effondrai alors sur la chaise, enfouissant mon visage dans mes mains, ne pouvant plus le regarder en face. Qu’est-ce que je venais de faire ? Oui c’est ça, je venais de ruiner sa vie, ses rêves, tout en quoi il avait toujours cru et ça en à peine quelques secondes.

« - Mais, je les sens toujours pourtant… » Laissa-t-il échapper faiblement.

Je ne savais pas quoi lui dire, je ne pouvais rien lui dire qui aurait pu le réconforter car moi-même je n’en savais pas plus, et les docteurs non plus. Nous passâmes de longues minutes sans rien dire, les « bip » des machines entrecoupant de temps en temps ce lourd silence. Je n’avais pas quitté des yeux les jambes de Sungmin que celui-ci essayait de bouger sans parvenir à un grand résultat. Soudain je vu une d’elle se soulevait et j’entendis Sungmin grogner de douleur. Je me retournai en hâte vers lui.

« - Qu’est-ce que tu fais Hyung !? Je t’ai dit de ne pas bouger ! Tu t’es fait mal !?
- Je suppose que ma cheville est toujours un peu douloureuse mais au moins elles ont bougé… Tout n’est pas perdu alors ? »

Son sourire aurait pu être sincère si ses yeux n’étaient pas aussi vides. Soudain j’eus peur de ne jamais retrouver l’étincelle de joie que j’avais pu voir auparavant à l’intérieur de ceux-ci. Je lui adressai ce que je voulais être le plus rassurant de tous mes sourires.

« - Je suppose que c’est un bon début. Maintenant ferme les yeux.
- Quoi ? Pourquoi ?
- Ferme les yeux et ne les ouvre pas avant que je te le demande. Promis ?
- Promis. »

J’avançai alors une main timide vers une de ses cuisses, je m’arrêtai à quelques centimètres de celle-ci me demandant si cela était vraiment une bonne idée, et quelle serait notre réaction si Sungmin ne sentait pas sa présence. Mais j’avais besoin de savoir. Alors doucement je la posai sur sa cuisse, sa cuisse ferme, résultats de longues séances d’entraînement. Au contact de ma main, je pus le sentir se tendre. Je levai avec les yeux sur son visage désormais crispé, je posai enfin LA question.

« - Hyung ? Qu’est-ce que tu sens ?
- Ta main sur ma cuisse. »

Il ouvrit timidement les yeux et regarda sa jambe. Un vrai sourire de joie se dessina sur son visage et il me regarda, les yeux grands ouverts et désormais pétillants. Je lui rendis son sourire. Tout n’était finalement pas perdu, j’avais foi en Sungmin, j’étais persuadé qu’il s’en sortirait. Je regardai ma montre, il était presque cinq heures du matin, la nuit avait été longue et il était maintenant temps pour moi de partir.

« - Oh ! Il est terriblement tard ou tôt… Cela dépend dans quel sens on le voit ! Je vais te laisser te reposer, je reviendrai te voir avec les autres demain, je te promets de mettre mon réveil tôt ! »

Il me regarda, perplexe, ne semblant pas comprendre.

« - Tu… Tu ne restes pas avec moi ? Je veux dire tout à l’heure, dans l’ambulance… Tu m’as dit que tu resterais avec moi… S’il te plaît reste. Je ne veux pas rester seul. »

Il détourna son regard, honteux d’être aussi faible et dépendant. Pendant que mon cerveau enregistrait ses dernières paroles, je continuai à enfiler mon manteau. Il se retourna alors vers moi.

« - Tu… Tu pars vraiment Kyuhyun-ah ? »

Je remontai le col de mon manteau avant de m’affaler dans la chaise à côté de son lit. J’enfouis mon visage dans le douillet col en fourrure avant de croiser les bras et de rentrer ma tête dans mes épaules.

« - Bien sûr que non, je ne vais nulle part. Dors maintenant. »

Il esquissa un sourire et enfouit à son tour sa tête dans son oreiller avant de prendre une position aussi confortable que son corset le lui permettait. Il murmura un faible « Bonne nuit. » suivit d’un timide « Merci. » avant de fermer les yeux.

Cela faisait maintenant un quart d’heure que mon aîné avait fermé les yeux et son souffle régulier me permettait de savoir qu’il dormait profondément. Je ne parvenais pas à fermer les yeux, ne voulant pas voir disparaître ce magnifique visage. Cependant la fatigue commençait à me gagner peu à peu et je finis bientôt par céder à celle-ci. Je fus réveillé dans un sursaut seulement quelques minutes après par quelqu’un toquant à la porte.

« - Min-ah ? »

Cette voix…


A suivre...


♥️ღ 조규현ღ♥️

~ Keep Smiling forever... ~

Merci à Shin Min Gi pour cette superbe signature ~


"Someday,
the wind won't sting the eyes,
the sun won't shine so bright...
And I will stop loving you...
Maybe it'll be a far day..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovejun-kunfanficworld.skyrock.com/
avatar
~~~
~~~
Mes infos
» Messages : 643
» Localisation : Avec mes trois petits anges ♥ (quoi que, petit démon pour KyuHyun.)
» Date d'inscription : 03/03/2013

» Mes Dramas en Cours : //
» Lover : ♥ YeSung, LeeTeuk & KyuHyun ♥
MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Ven 6 Déc - 17:49

Oh... RyeoWook... en fait, j'comprends toujours pas son attitude //sors// Et j'espère que SungMin pourra re-marcher ;w;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
________
________
Mes infos
» Messages : 533
» Localisation : Super Junior's Dorms ♥
» Age : 22
» Date d'inscription : 30/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Flower boy Next door.s
» Lover : ღ Cho Kyu Hyun ღ
» Other : ღ 조규현ღ

MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Mar 11 Mar - 17:02

Chapitre 4

POV Kyuhyun


« - Min-ah ? »

J’ouvris un œil puis l’autre pour finalement apercevoir la tête de Ryeowook dans l’encadrement de la porte. Son visage était redevenu celui que je connaissais, celui de l’eternal maknae, cependant il ne tarda pas à se durcir lorsque celui-ci s’aperçu que son amant dormait. Maintenant complètement réveillé je me redressai sur ma chaise et lui lançai le regard le plus mauvais qu’il m’était capable de faire. Il fit mine de ne rien remarquer et s’avança vers moi. Il se baissa afin que nos yeux soient au même niveau et il arrêta son visage à quelques centimètres du mien.

« - Cela ne t’ennuierait pas de nous laisser seuls pour cette nuit ? J’aimerai rester avec lui et c’est de moi dont il a besoin. »

Je hoquetai de surprise. Ses paroles étaient tellement douloureuses qu’il m’était impossible de répondre quoi que ce soit. Le pire dans tout cela était qu’une part était vraie, Sungmin n’avait besoin que de lui, tout spécialement dans ces moment-là ; il saurait lui tenir compagnie jusqu’à ce que sa famille arrive, car après tout, il était un peu comme un membre de sa famille maintenant. Je me levai pour laisser la place à Ryeowook. Sungmin ne m’en voudrait pas de le quitter, il serait trop heureux de voir son bien aimé à son réveil, il l’avait tellement attendu. Profondément bouleversé, je m’avançai vers le lit de mon ainé pour lui dire au revoir et en profiter au passage pour dégager les cheveux qui recouvraient son visage avant de saluer Ryeowook et de quitter la chambre.

Je refermai la porte délicatement afin de ne pas créer de bruit inutile et de laisser Sungmin continuait sa « nuit » paisiblement. Je voulais rentrer, je voulais dormir et me réveiller en m’apercevant que tout cela n’était qu’un simple cauchemar. Que Sungmin allait bien et que Ryeowook était la personne que j’avais toujours connu et avec qui j’avais partagé une chambre et rit dans le passé. Tel un zombie je me dirigeai vers le hall où j’espérai retrouver les autres membres mais à ma grande surprise il n’en fut rien. Plus personne n’était pas, ni les membres ni les managers. Je me sentais incapable de rester seul ici pour les quelques heures de nuit qu’il restait. Je ne supportai pas ne pas pouvoir être aux côtés de Sungmin et encore plus de savoir Ryeowook avec lui. Je me décidai donc à appeler Siwon en espérant que celui-ci accepterait de venir me chercher et de me laisser dormir chez lui ne souhaitant pas retrouver ma chambre vide.

Je quittai l’hôpital et allait m’asseoir sur un banc du jardin qui entourait l’institut et composer le numéro de mon Hyung.

« - Yoboseo ?
- Hyung ? Siwon hyung ? C’est Kyuhyun, je suis toujours à l’hôpital. Est-ce que tu pourrais venir me chercher s’il te plaît ?
- Te chercher ? Tu ne devais pas passer la nuit avec Sungmin hyung ? Vous vous êtes disputés ?
- Non… Ryeowook a voulu que je les laisse seuls pour la nuit… Ryeowook, il est bizarre hyung… Il…
- Kyuhyun ne recommence pas, on t’a déjà dit que tu te faisais des idées. J’arrive dans une dizaine de minutes et je te ramènerai aux dortoirs, attends-moi à l’intérieur pour ne pas attraper froid.
- Hyung… Je peux dormir chez toi ? J’aurai vraiment besoin de te parler. »

Je pus entendre Siwon soupirait à l’autre de bout du fil avant de lâcher un « Très bien, j’arrive tout de suite. »

Pourquoi personne ne voulait me croire à propos de Ryeowook ? Quelque chose clochait avec lui, je pouvais bien le sentir. Pourquoi étais-je le seul ? Peut-être qu’après tout lui avoir expliqué Siwon me croira lui ; il m’a toujours fait confiance et n’a jamais remis en doute ma parole, je voulais désespérément qu’il en soit de même pour aujourd’hui. Perdu dans mes pensées je ne vis pas le temps passé et soudain mon téléphone se mit à vibrer dans ma main, m’indiquant que Siwon était arrivé. Je quittai enfin l’hôpital et rejoignis en courant dans cette nuit froide d’été la voiture de mon Hyung. Arrivé à l’intérieur de celle-ci Siwon me dévisagea avec un regard inquiet. Je lui adressai un regard interrogateur.

« - Si tu voyais ta tête, tu as l’air épuisé, tu as vraiment besoin de sommeil... »

Il était vrai que je tombai de fatigue et que mes paupières se faisaient lourdes. Mais il ne fallait pas que je m’endorme, j’avais trop de choses sur le cœur, et je devais partager ma peine.

« - Hyung j’ai vraiment besoin de te parler et avant de dire quoi que ce soit tu dois me promettre de tout écouter, promis ?
- Ecoute si c’est encore à propos de Ryeowook ce n’est…
- Promets le.
- D’accord très bien, je t’écoute. Mais d’abord rentrons nous mettre au chaud tu veux. »

Je suivis Siwon silencieusement dans son somptueux appartement. Chaque fois que j’y allais c’était la même chose, je ne pouvais m’empêcher de tout dévorer du regard, découvrant chaque semaine une fois de plus ce magnifique endroit. Pendant que je quittai mon manteau et mes chaussures, Siwon s’affairait déjà aux fourneaux. Comme un moustique attirait par la lumière, je m’avançai près du feu et approchai instinctivement mes mains près de celui-ci. Siwon prit place sur le grand canapé en cuir et me fit signe de le rejoindre. Il me tendit une des deux tasses qu’il tenait dans ses mains. Curieux, je regardai son contenu. Le petit mug contenait un chocolat chaud avec à sa surface, de petits marshmallows qui flottaient, je souris à cette vision.

« - Je ne suis plus un enfant Hyung ! » lui dis-je en riant doucement.

Il sourit discrètement à son tour avant de prendre une mine plus sérieuse et de se tourner vers moi.

« - Alors, qu’est-ce que qu’il y a de si important que ça ne peut pas attendre demain ? Tu m’as l’air bien contrarié. Tu peux tout me dire, je t’ai promis de t’écouter jusqu’au bout. »

Il avait promis. Je savais que je pouvais faire confiance à Siwon et qu’il m’écouterait mais qu’il me croit, celui risquait d’être une autre histoire.

"- Comme tu t’en doutes je veux te parler de Ryeowook… Je n’ai rien contre lui tu peux me croire mais je m’inquiète. Il a agi curieusement ce soir et pas qu’une seule fois. Pendant un moment j’ai même eu peur qu’il soit dangereux pour Sungmin mais je ne pense pas qu’il puisse lui faire du mal… Mais…
- Qu’est-ce que tu veux dire par bizarre ?
- Il est froid et… et imprévisible. Lorsque je l’ai laissé avec Sungmin le temps d’appeler les secours et que je suis revenu, je l’ai trouvé en train de boucher le nez et la bouche de Sungmin jusqu’à ce qu’il s’évanouisse. Il n’a pas voulu monter dans l’ambulance et n’a pas voulu voir Sungmin avant qu’il ne parte au bloc ni même quand celui-ci en est sorti… Il… Je ne sais pas comment dire…
- Il a agi sous le coup de la peur Kyu, il était bouleversé… »

Je me levai d’un bond et me mit à crier, exaspéré par son comportement à lui aussi.

« - Qu’est-ce que vous avez tous à le prendre pour un saint ! Si seulement tu avais été là et que tu l’avais entendu parler, que tu avais vu ses regards… Il me fait peur Hyung ! Vraiment peur… Je t’assure… Il y a quelque chose qui ne va pas chez lui. Et je l’ai laissé avec Sungmin… Comment ai-je pu être aussi inconscient.. ? »
J
e me laissai retomber sur le canapé. Des larmes dévalant à présent mes joues. Je sentis Siwon passer un bras autour de mes épaules et me prendre doucement contre lui. Je me laissai bercer pendant quelques minutes, permettant à mes paupières de recouvrir mes yeux pendant un court instant. J’entendis Siwon murmurer.

« - Chut… Tout va bien. Il doit vraiment avoir quelque chose qui se trame pour que tu te mettes dans des états pareils… J’observerai Ryeowook et j’irai lui parler si besoin est. Je te promets qu’on trouvera ce qui ne va pas. Et ne t’en fais pas, rien n’arrivera à Sungmin, il n’osera jamais le toucher, il y tient trop.
- Tu… Tu le savais Hyung ?
- Oui. Je les ai surpris un jour où je suis passé à l’improviste au dortoir. Ils m’ont fait promettre de ne rien dire, ils préféraient le faire eux-mêmes. Je suppose qu’ils n’ont jamais trouvé le courage. Sungmin avait peur de ta réaction. Il te considère comme un de ses meilleurs amis tu sais ; et il avait peur que cela puisse nuire à votre amitié. Tu l’as découvert ce soir ?
- Oui… Je me doutai déjà de quelque chose mais je l’ai vraiment compris quand j’ai vu Ryeowook embrasser Sungmin… »

Je frissonnai à cette pensée.

« - Qu’est-ce qu’il y a ? Ça te dégoûte ?
- Non, pas du tout. C’est juste que j’ai l’impression de m’être éloigné de Sungmin, il m’a même caché une partie de sa vie… Je pensai pourtant qu’on se disait tout.
- Il ne pensait pas à mal, au contraire il pensait à toi en se taisant. »

Je soupirai et les larmes se remirent à couler.

« - J’ai peur Hyung, peur que rien ne redevienne comme avant, que Sungmin ne marche plus et que Super Junior continue sans lui… »

Ma voix se faisait de plus en plus faible, jusqu’à se transformer en soupir. Je voulais dormir un peu, pleurer m’avait encore plus épuisé. Je sentis la main de Siwon passer dans mes cheveux et je me sentais apaisé. Tout en posant ma tête sur un oreiller il me murmura :

« - Chut, tout ira bien, tu verras. »

Sur ces mots je me laissai aller dans les bras de morphée.


Un vibreur puis une sonnerie stridente me tirèrent de mon sommeil agité. Cette sonnerie, c’était Sungmin qui l’avait choisi pour être sûr que je me réveille le matin, peu importe mon humeur. Sungmin… Mes trois heures de sommeil avaient été hantées de cauchemars dont il était le principal figurant. Je mourrai d’envie de le voir, de le serrer dans mes mains, de l’entendre me parler, de le voir aller mieux. Une fois complétement réveillé je me dirigeai dans la chambre de Siwon pour le réveiller mais je pus constater que celui-ci était déjà debout, prêt à partir pour l’hôpital. Je m’étonnai.

« - Que fais-tu prêt de si bonne heure ?
- Hier tu ne voulais pas dormir, tu ne faisais que dire que tu avais promis à Sungmin d’être là le plus tôt possible. Alors j’ai mis mon réveil et le tien ! Allez, dépêche-toi si tu veux être le premier, les visites commencent dans moins d’une demi-heure et tu connais Séoul et ses embouteillages... »

Nous ne prîmes même pas le temps de prendre un petit déjeuner correct, nous bûmes en hâte un cappuccino et partîmes avec une brioche dans la bouche. Comme Siwon l’avait prédit, la ville de Séoul était déjà bien vivante et je ne pus m’empêcher de serrer les poings à chaque fois qu’il nous fallait freiner. Finalement, c’est au bout d’une vingtaine de minutes que nous arrivâmes enfin à l’hôpital. J’espérai que Sungmin serait réveillé et alerte comme il avait pu l’être dans la limite du possible la veille au soir. Cependant j’avais un mauvais pressentiment que je tentai de chasser de mon esprit au fur et à mesure que j’avançai vers le bureau de l’accueil s’il vous plaît.

« - Lee Sungmin s’il vous plaît, il était aux soins intensifs hier soir. »

La jeune femme leva les yeux vers moi et tapota rapidement les touches de son clavier.

« - Lee Sungmin… Lee Sungmin… Oui il est toujours aux soins intensifs, ses parents sont arrivés il y a quelques heures. Je ne suis pas sûre que vous soyez autorisés à le voir cependant. Il faudrait voir ça avec ses parents et son médecin, ils doivent être dans le couloir sur votre gauche. »

Pas autorisés ? Pour quelle raison ?

« - Mais je ne comprends pas… J’ai pu aller le voir sans problèmes hier soir…
- Je suis désolée Monsieur, il y a eu des complications et son état ne lui permet pas de recevoir des visites. Je ne peux pas tout vous expliquer en détails. Je vous conseille d’aller parler à la famille si vous êtes un ami proche. »

Des complications ? Quel genre de complication ? Mon mauvais pressentiment s’avérait donc vrai ? Que se passait-il avec Sungmin ?

Je me retournai vers Siwon, inquiet. Il m’adressa un sourire forcé.

« - Viens, je vois Sungjin et ses parents, allons leur parler pour savoir ce qu’il en est réellement. »

J’aperçu à mon tour le frère et les parents de Sungmin accompagnés de Ryeowook en train de parler à un homme d’une cinquantaine d’années en blouse blanche. Celui-ci s’inclina et prit ses dispositions avant même que nous arrivions à leur hauteur. Ce fut la mère de Sungmin qui me vit en premier et elle se dirigea vers moi, les yeux baignés de larmes avant de me serrer dans ses bras ; je lui rendis son étreinte. Entre ses sanglots elle parvint à articuler :

« - C’est bien que tu sois venu Kyuhyun-ah… Sungmin te demande… Oh mon dieu, mon fils… »

Ses lamentations me brisaient le cœur, je n’osai pas imaginer ce qui se passait.

« - Eomma, que se passe-t-il .. ? Il allait bien hier soir… »

Elle desserra lentement son éteinte avant de se dégager et sécha ses joues d’un revers de manche. Elle adressa un triste sourire à son mari et à son fils cadet et leur demanda d’aller l’attendre à la caféteria de l’hôpital avec Ryeowook, avant de nous entrainer Siwon et moi à sa suite.

« - Les enfants… La nuit ne s’est pas très bien passée. Sungmin a eu une nuit agîtée et il semblerait que son corset n’ait pas été bien attaché… »

J’ouvris la bouche de stupeur, je ne comprenais pas ce qu’elle essayait de nous dire.

« - Comme l’a dit le médecin hier soir, Sungmin devait à tout prix éviter de bouger afin de ne pas endommager sa colonne vertébrale… Malheureusement le corset s’est détaché et il a fait un faux mouvement. La douleur l’a réveillé et Ryeowook a immédiatement prévenu le personnel. Ils l’ont immédiatement emmener pour des examens et le verdict est tombé il y a quelques minutes… Le haut de sa colonne s’est déplacée et cela exerce une forte pression sur ses côtes qui empêchent ses poumons de se remplir correctement… Il a énormément de mal à respirer. Et … »

Sa gorge se noua alors qu’elle essayait de retenir un sanglot. Siwon passa une main réconfortante dans son dos et l’encouragea à continuer.

« - Et le bas de sa colonne qui était déjà endommagé est désormais fissuré… »

Je ne savais pas quoi dire. Choqué, j’étais incapable de bouger ou d’articuler quoi que ce soit.

« - Il… Il est paralysé .. ?
- Le médecin se veut plutôt optimiste. Avec un lourd suivi il sera capable de tenir debout dans un mois et de faire quelques pas dans deux… Le reste dépend de lui. »

Je portai ma main à ma bouche. Je voulais pleurer toutes les larmes de mon corps et crier ma détresse mais il me l’était interdit. La douleur que devait ressentir Sungmin à ce moment-même était bien plus grande. Je voulais le voir, j’avais besoin de le voir, je voulais être là pour lui et le rassurer. La mère de Sungmin me prit la main et posa une autres sur ma joue.

« - Il te demande Kyuhyun. Pourrais-tu aller le voir ? Je t’en prie… »

J’acquiesçai la tête comme simple réponse.

« - Merci, il a besoin de vous. J’ai besoin de prendre l’air, je vous laisse les enfants. »

J’attendis de la voir disparaître au loin avant de me retourner vers la porte de la chambre de Sungmin. Mes mains tremblaient et je n’eus pas la force d’appuyer sur la poignée. Siwon s’approcha de moi et passa une main dans mon dos.

« - Tu as entendu sa mère, il a besoin de nous. »

Je pris mon courage à deux mains et posai une main toujours tremblante sur la porte avant d’ouvrir celle-ci.

Ce fut un Sungmin complétement différent de la veille que nous découvrîmes. Lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir il tourna faiblement la tête vers nous et laissa échapper :

« - Vous êtes venus. »

Je m’assis à ses côtés sur la chaise et pris sa main dans la mienne.

« - Bien sûr que nous sommes venus. Je te l’avais promis. »

Il sourit et prit une grande inspiration qui le fit grimacer de douleur.

« - Pourquoi… Pourquoi tu n’es pas resté cette nuit ?
- Je suis désolé Hyung. Ryeowook m’a rejoint dans ta chambre un peu après que tu te sois endormi et il voulait rester seul avec toi. Je me disais que tu aimerais l’avoir auprès de toi à ton réveil…
- Je vois… »

Il tenta de nouveau de reprendre sa respiration et laissa échapper une plainte qui me brisa le cœur.

« - Repose toi Hyung, dors. »

Il m’adresse un regard désespéré.

« - Je n’y arrive pas… Je ne peux pas… respirer. »

J’aperçu une larme couler sur sa joue. Je m’empressai de la faire disparaître. Tout ce qu’il voulait était dormir et même ça il ne pouvait pas. Il était exténué et il m’était difficilement supportable de le voir comme ça. J’essayai de le réconforter comme je pouvais en lui caressant le prendre et l’aidant à réguler sa respiration mais rien ne semblant y faire. Je pouvais toujours lire la souffrance sur son visage. Soudain il suffoqua de plus belle et il agrippa mon bras dans un geste de désespoir. De nouvelles larmes coulèrent sur ses joues porcelaines.

« - Kyuhyun… Où est ma mère .. ?
- Elle ne se sentait pas bien, elle avait besoin de prendre l’air. Elle va revenir vite. Tu veux que j’aille la chercher ? »

Il laissa échapper un nouveau sanglot.

« - Elle… Elle ne peut plus me regarder…
- Qu’est- ce que tu racontes Hyung ?
- Elle ne peut pas le supporter… Que son fils aîné… Soit handicapé. »

Il se tendit cherchant désespérément à faire rentrer de l’air dans ses poumons. Je le regardai sans rien dire. Non, Sungmin ne serait pas handicapé, il remarcherait. Je me battrai avec lui jusqu’à ce que je le revois marcher. Non pas marcher, courir. Non courir n’est pas suffisant non plus. Danser, oui danser. S’il danse cela veut dire qu’il peut rester un membre de Super Junior. Super Junior ne peut pas exister sans Sungmin. Il l’a tellement voulu ce groupe, il a tellement travaillé pour l’avoir, pour qu’il existe, pour qu’il soit reconnu, pour qu’il gagne des prix, pour qu’il fasse des concerts dans le monde entier. Il n’y aura pas de Super Junior sans Sungmin. Si cela devait être le cas, je n’aurai plus le cœur à y prendre part. Pas sans lui. Pas sans Sungmin.

« - Hyung… Rentre vite. Le dortoir est vide sans toi et je vais me sentir seul la nuit…
- Ca, ça veut dire que tu m’aimeras toujours ? Même… Si je ne marche plus ? »

L’aimer. L’aimer toujours. Bien sûr. Mais à quel prix ?


A suivre...


♥️ღ 조규현ღ♥️

~ Keep Smiling forever... ~

Merci à Shin Min Gi pour cette superbe signature ~


"Someday,
the wind won't sting the eyes,
the sun won't shine so bright...
And I will stop loving you...
Maybe it'll be a far day..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lovejun-kunfanficworld.skyrock.com/
avatar
~~~
~~~
Mes infos
» Messages : 643
» Localisation : Avec mes trois petits anges ♥ (quoi que, petit démon pour KyuHyun.)
» Date d'inscription : 03/03/2013

» Mes Dramas en Cours : //
» Lover : ♥ YeSung, LeeTeuk & KyuHyun ♥
MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?] Mar 11 Mar - 18:07

Tu as postééé ! :D
Je veux la suite, kkkk. Encore beaucoup de questions trottent dans ma tête 8D



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mes infos
MessageSujet: Re: [Shonen-ai] If only you were here [2/?]

Revenir en haut Aller en bas

[Shonen-ai] If only you were here [2/?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le topic de la Japanimation !
» [OS/Shonen-Ai/G] Un petit KyuTae?
» [Shonen-ai] If only you were here [2/?]
» [Shonen-ai] An all new life. [Chapitres 24/-]
» [Shonen-ai] Heart Disease. ( Prologue + Chapitre 1 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Super Junior Funky :: Fanfictions-