Super Junior Funky



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Sur le chemin pour tuer l'actrice principale de Panda & Hérisson
» Age : 31
» Date d'inscription : 01/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Panda & Hérisson
City Hunter

» Lover : Heechul
MessageSujet: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Jeu 20 Sep - 21:51

Malgré ma tendance à dire que j'écris de la ..... (insérer mot grossier aux choix), je me lance dans ce partage.

Premièrement, j'ai commencé cette fic parce qu'elle m'empêchait d'avancer dans mon roman.
Deuxièmement, mes bêtas et bests me harcèlent pour que je continue à écrire ce qui va suivre .
Troisièmement, y a une surprise pour un membre du forum .... qui va arriver dans le chapitre 5 .... :heart:


Je vous passe l'introduction .... Le temps que je peaufine le chapitre 1 qui arrivera demain ... parce que j'ai trop mal aux yeux pour corriger maintenant!

Qui a dit "feignasse?" :P


Blue air message




« Je suis stupide … Vraiment stupide … J’ai renoncé à cet amour parce qu’il me bouffait, parce qu’il me faisait souffrir. Parce qu’il NOUS faisait souffrir. Alors pourquoi ai-je autant mal en constatant que tu ne regardes plus derrière toi ? Fais-tu avec elle ce que nous faisions ensemble ? Ecoutes-tu les messages du vent à ses côtés quand tu ne parviens pas à trouver le sommeil ? »

« Il y avait en ces mots quelque chose que je ne peux toujours pas expliquer. Un sentiment partagé et en même temps, si éloigné. Il y avait en sa voix une note de soleil et de neige que je ne parvenais jamais à différencier. Il y avait dans son sourire le soleil à son zénith et la lune pleine de son charme. »

« Il y avait cette étoile dans le ciel. Quand s’est-elle éteinte ?
Il y avait cette fleur dans ce pot sur la terrasse. Quand s’est-elle fânée ?
Il y avait ce bruit d’eau le soir avant de dormir. Quand a-t-il cessé de me réveiller ?
Il y avait ce souffle sur ma nuque. Quand s'est-il arrêté de me bercer? »




Mon premier cadeau ... de Titi-Unni ... merci!merci! merci! :heart:


Maiiis naaan! Donghae ne fait pas dans le "siphonnage de cervelle" ...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 9181
» Localisation : Dans les bras de mon Yonghwa
» Age : 31
» Date d'inscription : 22/02/2012

» Mes Dramas en Cours : Athena
IRIS
Love Rain
» Lover : ♥♥♥Yonghwa♥♥♥Teukie♥♥♥Hyukie♥♥♥Panda♥♥♥
» Other : ♥Saranghae♥

MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Jeu 20 Sep - 22:52

Non mais je veux la suite, ça a l'air trop bien \o/

Fighting ma Unni :cheers:


"Teukie, Hyukie et Yonghwa sont à Titi, ce que l'air est aux poumons"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Sur le chemin pour tuer l'actrice principale de Panda & Hérisson
» Age : 31
» Date d'inscription : 01/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Panda & Hérisson
City Hunter

» Lover : Heechul
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Ven 21 Sep - 19:09

vilà pour toi, Titiii! Merci d'avoir commenté!


1.
Départ …


- Sérieusement, tu as vraiment cru que te rendre en Corée serait réellement facile ? s’amusa une jeune femme aux longs cheveux noirs ondulés et aux yeux chocolats.

Son regard souriant était d’une douceur incroyable. Il était indéniable qu’elle avait l’habitude des éclats de sa voisine de droite qui croisa ses bras sous sa poitrine, les joues rouges d’embarras.

- Je ne pensais pas que ça serait aussi lent, c’est tout, bougonna-t-elle en attachant grossièrement sa chevelure couleur de feu.

- Pour voyager dans un pays asiatique, il te faut ton passeport, mais il n’est délivré que moyennant finance et pour des raisons précises, expliqua la troisième jeune femme, plus petite, aux cheveux bruns clairs et aux yeux noisettes intenses.

- Je ne suis jamais partie hors de l’Europe, moi ! Je vous le signale, vu que vous semblez l’avoir oublié.

- Aucun humour, se moqua Casey, la plus petite et sans aucun doute la plus jeune du trio.

Son visage poupin se transfigura alors qu’elle éclatait de rire. La rousse tira la langue de façon peu mature puis entra dans une petite échoppe encore ouverte malgré l’heure tardive.

- Ena est vraiment soupe au lait, soupira-t-elle en se laissant tomber sur un banc défraichi.

- Tu lui ressembles plus que tu ne veux bien l’admettre.

- Ca, c’était très méchant, Selina.

- Je sais, s’amusa la plus âgée en sortant son portable de sa sacoche.

- T’es vraiment sûre de vouloir venir ?

Un silence qui sembla durer des heures se posa sur les deux amies. Selina paraissait peser le pour et le contre une nouvelle fois. Casey la laissa cogiter un instant, elle savait combien il était difficile pour son aînée de plier bagage.

- Ce n’est pas exactement de cette façon que je me voyais refaire ma vie, mais ce n’est pas plus mal. On peut vraiment appeler cet instant : un nouveau départ.

- Vu comme ça, ce n’est pas faux.

Selina retira la puce électronique de son portable et la jeta dans une poubelle à quelques pas du banc. Casey ne fit aucune remarque, elle se leva simplement quand Ena sortit du magasin.

- T’as tout ce qu’il te faut ? Enfin ?

- Oh ! Ca va hein ! Les oublis, ça arrive à tout monde.

- Nope ! Pas à moi, ricana Casey.

Ena tendit ses mains vers le cou de la brunette, mais celle-ci s’éloigna à grands pas en riant. Selina leva les yeux au ciel.

- Vous êtes fatiguantes ! J’espère que vous saurez rester calmes une fois en Corée.

- Moi, je sais pas, mais Ena, sans aucun doute, sourit Casey en trainant sa valise derrière elle.

- Pourquoi dis-tu ça ? se méfia la rousse.

-Je pourrai t’insulter en coréen, tu ne comprendras rien !

Casey éclata à nouveau de rire. Selina secoua la tête, abbatue. Ena fit une moue contrariée.

- Ca, c’est vraiment méchant !

- Rhooo ! Mais déride-toi un peu. Je rigole. Comme si j’allais te faire un coup pareil.

Le silence qu’elle récolta la fit soupirer bruyemment.

- D’accord ! C’est mon genre de faire ce genre de blagues, mais je le ferai pas. Promis ! Tu me crois ?

Casey fit de petits yeux larmoyants qui écrasèrent toutes les défences d’Ena qui abdiqua malgré elle.

- C’est bon, je te crois.

Casey sautilla sur place.

- Au moins, tu es heureuse de partir.

- T’as pas idée de combien j’attendais ce jour avec impatience. J’allais finir par en mourir.

- Au vu des vacheries que tu osais nous faire ces derniers temps … Je pense qu’on a une petite idée du niveau d’impatience qui t’habitait.

Casey eut le bon goût de paraître gênée suite aux mots de Selina.

- T’inquiètes va ! On t’en veut pas. On comprend, d’ailleurs.

- Je sais bien que j’ai été infecte ces dernières semaines.

- Je te dis qu’on comprend. On aurait été pareille dans ton cas. N’est-ce pas Ena ?

- En fait, moi, y a longtemps que vous auriez dû m’apporter des oranges, si j’avais dû subir des parents comme les tiens. Je sais pas comment t’as tenu, grimaça la jeune femme en soulevant ses deux valises pour grimper les marches menant à la gare où elles devaient prendre un train de nuit pour rejoindre Amsterdam.

Les jeunes femmes se turent pour monter, chargées comme des baudets. Elles avaient pris le strict minimum, mais il fallait l’avouer : c’était encore de trop.

- Au fait, Ena, tes parents ne devaient pas venir à la gare ? demanda Casey en reprenant son souffle.

Le sourire qu’Ena dévoila fut rempli de larmes contenues.

- Ma mère m’en veut. Elle avait déjà eu du mal à me laisser partir à vingt kilomètres de chez elle.

- J’imagine que des milliers doivent la tuer.

- Casey, rouspeta Selina.

- Désolée, se reprit la brunette se rendant compte de sa bourde. Ce n’est pas ce que je voulais dire…

Ena rigola en voyant son amie ausis gênée par sa gaffe. Personnellement, elle n’avait pas mal pris sa remarque, elle avait l’habitude de son franc-parler sans diplomatie.

- T’en fais pas. Je sais bien que je lui fais du mal, mais j’ai envie d’y aller. On verra ce que ça donnera.

Ena composta les billets de train alors que les deux autres femmes allaient poser leurs bagages dans le comportament spéciale. Elles cherchèrent, ensuite, leur comportiment couchettes.

- Bouah ! J’espère que les autres ne ronfleront pas, sinon je les jette par la fenêtre, lâcha Ena en se couchant sur l’une des couchettes supérieurs.

- Ouais, ben, évite de trop remuer cette nuit. Je n’ai pas envie de me retrouver écraser par ton lit, grimaça Selina en prenant place sous le lit d’Ena.

- Eyh ! J’suis pas lourde !

- J’ai jamais dit ça. Je dis qu’une planche en bois dans la tronche, ça me tente pas.

- Ha vui ! Vu comme ça …

Casey pouffa dans son coussin. Heureusement qu’elle avait pensé à en prendre un avant de partir, ceux du train étaient vraiment trop durs pour son cou et elle.
Au bout d’une demi heure d’attente, le sifflement caractéristique du départ raisonna dans la gare vide. A priori, elles ne devraient pas avoir de colocataires indésirables jusqu’à leur destination.
Casey regarda longuement le plafond alors que les souffles de ses deux amies se faisaient de plus en plus profonds et lents. Elle envia leur capacité à dormir alors que leur situation n’était pas plus clinquante que la sienne. D’accord, elles repartaient sur de bonnes bases. Elles effaçaient tout pour reconstruire, ensemble, un avenir plus grand. Enfin, plus lumineux qu’ actuellement…. Ce qui ne serait pas difficile en soi. Malgré ça, l’appréhension l’avait envahi.
Et si elles se plantaient ? Et si l’une d’elles baissaient les bras au bout de deux mois ? Et si on les mettait hors du pays malgré leur travail, leur appartement ? Que feraient-elles ? Que pourraient-elles faire ?

- Arrête de cogiter inutilement, Cass, chuchota Selina.

- Je pensais que tu dormais déjà, répondit la jeune femme en se tournant vers son amie malgré les ténèbres qui l’empêchaient de la dicerner sur sa couchette.

Elle savait bien comment se tenait Selina : les pieds touchant le plafond et l’un de ses bras pendu dans le vide. Casey pouvait entendre le bruit des pieds de son amie sur la parois en plastique. Etrangement, Selina ne parvenait à trouver le sommeil qu’une fois son corps dans une position improbable.

- Je t’entends cogiter jusque dans mon sommeil.

Casey sourit simplement.

- Laisse le temps venir à toi. Il arrivera assez rapidement, crois-moi !

La jeune femme ne répondit pas. Ces paroles avaient suffi pour la calmer. Le sommeil finit par la saisir fermement.


A suivre


Je suis ouverte à toutes propositions ( .... en rapport avec la fic! ) concernant ce chapitre ou la suite! :>_<:



Mon premier cadeau ... de Titi-Unni ... merci!merci! merci! :heart:


Maiiis naaan! Donghae ne fait pas dans le "siphonnage de cervelle" ...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 9181
» Localisation : Dans les bras de mon Yonghwa
» Age : 31
» Date d'inscription : 22/02/2012

» Mes Dramas en Cours : Athena
IRIS
Love Rain
» Lover : ♥♥♥Yonghwa♥♥♥Teukie♥♥♥Hyukie♥♥♥Panda♥♥♥
» Other : ♥Saranghae♥

MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Ven 21 Sep - 19:19

Kyaaaaaaaaaaaaaaa, trop bien, j'adore le début déjà et j'ai trop hâte d'avoir la suite.

Fighting Unni \o/, et j'espère qu'il y aura des rebondissement (j'aime pas quand tout arrive trop vite :-p)


"Teukie, Hyukie et Yonghwa sont à Titi, ce que l'air est aux poumons"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Sur le chemin pour tuer l'actrice principale de Panda & Hérisson
» Age : 31
» Date d'inscription : 01/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Panda & Hérisson
City Hunter

» Lover : Heechul
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Ven 21 Sep - 19:22

Je suis la reine des rebondissements ... et je suis au chapitre 5.... y a une rencontre qui fait 3 lignes quoi ... on peut dire que je prends mon temps! Tout dans la cohérence! Mouahahhha!

Vui, tout dans le sadisme aussi! Niark!
Par contre, j'hésite sur un point, mais je vais voir où cette histoire va me mener!


Mon premier cadeau ... de Titi-Unni ... merci!merci! merci! :heart:


Maiiis naaan! Donghae ne fait pas dans le "siphonnage de cervelle" ...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 9181
» Localisation : Dans les bras de mon Yonghwa
» Age : 31
» Date d'inscription : 22/02/2012

» Mes Dramas en Cours : Athena
IRIS
Love Rain
» Lover : ♥♥♥Yonghwa♥♥♥Teukie♥♥♥Hyukie♥♥♥Panda♥♥♥
» Other : ♥Saranghae♥

MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Ven 21 Sep - 19:25

Kyaaaaaaaa, tu me met l'eau à la bouche là.

vilaine


"Teukie, Hyukie et Yonghwa sont à Titi, ce que l'air est aux poumons"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Sur le chemin pour tuer l'actrice principale de Panda & Hérisson
» Age : 31
» Date d'inscription : 01/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Panda & Hérisson
City Hunter

» Lover : Heechul
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Sam 22 Sep - 18:42

Pour faire plaisir à Titi-Unni, je poste ce soir, même si je suis complètement morte et que je me tâte pour aller dormir maintenant! Je dois couver un rhume, je le sens!


2.

Et l’avion fut créé ! Les retards avec …



- C’est bon, Ena, tu vas pouvoir te rendormir dans l’avion, s’amusa Selina en jetant un rapide coup d’œil à la jeune rousse à moitié éveillée.

- En l’occurrence, c’est pas ça qui m’emmerde, grogna-t-elle en retour.

Ena fusilla du regard une toute jeune fille qui piaillait avec des copines.

- Pourquoi ? Mais pourquoi y a-t-il autant de monde ?

- J’aurais plutôt demandé « pourquoi y a-t-il autant de gamines hurlantes dans cet aéroport ? » … Les Toc Toc Motel se sont reformés ou quoi ?

Le trio avisa les groupes d’adolescentes qui tenaient des banderoles blanches et bleues à tout va.

- Peut-être qu’elles viennent accueillir le fournisseur du pays, ricana Selina en faisant allusion aux drogues en ventes libres dans le pays.

- Alors ça, c’est la pensé la plus effrayante que t’aies jamais formulée jusqu’ici.

Selina rit en tirant sa valise derrière elle se fichant des pieds qu’elle écrasait sur son passage. Elles firent étiqueter leurs bagages et vérifier avant de les faire embarquer. Chacune garda un simple sac à main avec leurs papiers. Casey vérifia pour la centième fois qu’elle avait bien tous les documents pour l’embarquement – des fois qu’elle en oublie un dans sa valise.

- Que fait-on maintenant ? s’enquit Selina en étirant ses bras douloureux.
- On peut aller manger un morceau, non ? proposa Ena, les yeux suppliants.

Les trois jeunes femmes se rendirent dans un des nombreux restaurants de l’aéroport. Selina prit note de l’heure d’embarcation en passant sous les annonceurs. Elle soupira en constatant que quinze minutes avaient déjà été ajoutées face au nom de leur avion. D’ici une bonne demi heure, quarante autres minutes seraient, sans aucun doute, ajoutées au quart d’heure. Rien que d’y songer, Selina se sentait déjà fatiguée par ce voyage.
Casey prit place à une table au fond d’un petit restaurant italien. Enfin pseudo-italien vu la carte sur laquelle étaient gribouillés divers noms américains. Ena prit un hamburger frittes, tandis que Casey préféra un plat de pattes plus consistantes, et que Selina se décida pour un simple croque-monsieur sans jambon.

- Ca fait très italien comme plats, je trouve, se moqua Casey.

Elle grimaça alors que les hurlements s’intensifiaient encore.

- Bon sang ! L’hystérie des françaises ne va pas me manquer du tout, gronda Casey en plaquant ses mains sur ses oreilles.

- Je me demande ce qu’il se passe.

Ena étira son cou pour tenter d’apercevoir quelque chose au travers des vitres du restaurant. Selina eut juste le temps de poser son pied entre les barres de la chaise pour empêcher cette dernière de basculer en arrière. La roussa s’accrocha à la table comme si sa vie en dépendait – ce qui était le cas, en fait – et remercia son amie avant de retourner, fébrilement, à son plat.

- On a failli partir en duo, dis donc, se moqua Casey en posant ses couverts dans son assiette vide.

Ena la fusilla du regard, mais ne répondit rien. Elle-même avait senti son heure venir alors qu’elle partait vers le sol sans pouvoir rien y faire. Elle avait déjà assisté à ce genre d’accident et savait de source sûre que l’accidenté ne s’en était jamais vraiment remis : des douleurs chroniques au dos avaient été les conséquences de son inconscience. De plus, elle savait aussi sûrement que Casey serait partie en la laissant derrière elle. Non pas par manque d’amitié, mais parce que les tickets leur avaient coûté un pont en or et qu’ils n’était ni échangeables ni remboursables. Elle-même y réfléchirait à deux fois si l’une d’elles devait rester sur le sol français pour une raison ou une autre.
Une fois leur repas terminée, elles vaquèrent librement dans les différents magasins que comptait l’immense aéroport. Elles ne firent aucun achat, il s’agissait juste de tuer le temps qui se rallongeaient petit à petit. Comme Selina l’avait prévu, une heure de plus s’était affichée sur le panneau des arrivées. Très rapidement, elles se retrouvèrent à errer parmi les voyageurs qui attendaient leur avion ou des proches qui devaient arriver d’un moment à l’autre.

- Je dois aller aux toilettes, lâcha Selina en baillant.

Ses amies la fixèrent comme si elle était devenue complètement folle.

- D’accord ! d’accord ! J’y vais seule. Je reviens, soupira-t-elle dramatiquement.

Selina pressa le pas jusqu’aux toilettes publiques. Elle s’assura, avant d’y entrer, d’avoir prévu un paquet de mouchoirs… Au cas où. La jeune femme resta ébahie par le specatcle qui se jouait en face d’elle. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais n’eut pas le temps d’émettre le moindre son. Quatre mains puissantes la saisirent et refermèrent la porte derrière elle. Son cerveau refusa de traduire les mots que les trois inconnus lui jettaient à la figure.

- Oh ! Temps mort ! s’écria-t-elle en faisant le même signe que font les arbitres sur un terrain de sport.

Les trois garçons s’arrêtèrent de parler à tout va et la dévisagèrent.

- Pourquoi tout le monde me regarde-t-il comme si je sortais d’un asile, bougonna-t-elle avant de demander en coréen, que faites-vous dans les toilettes pour femmes ? Les hommes sont de l’autre côté.

- Les fans les ont pris d’assaut, se lamenta un jeune homme aux cheveux blonds courts en bataille.

De grosses lunettes noires cachaient ses yeux que Selina devina bridés.

- C’est vous que ces fo… fans cherchent alors ?

- Malheureusement notre avion a une heure quart de retard. On ne peut aller nulle part sans qu’elles ne nous suivent, expliqua le second garçon qui l’avait attrapé pour refermer la porte derrière elle.

Une longue mèche brune tombait devant ses yeux noirs d’une douceur incroyable.

- Et donc vous vous cachez dans les toilettes de femmes pour avoir la paix en attendant votre avion, résuma Selina qui ne put s’empêcher de rire.

Le troisième jeune homme râla en croisant ses bras sur sa poitrine. Ses yeux plus froids la dévisagèrent sans gène. Selina faillit l’agresser en lui demandant s’il avait un problème, mais elle se retint de justesse. En même temps, elle dû se reconcentrer rapidement sur la traduction des paroles du blond.

- Vous pouvez nous dire si des fans se trouvent dans le couloir ?

La jeune femme faillit lui répondre de regarder par lui-même, mais son regard suppliant la fit fondre malgré elle. Elle soupira et sortit la tête par la porte. Quelques voyageurs étaient accoudés aux rembardes qui séparaient les vitres de la plateforme. Ils ne prêtaient attention qu’aux avions qui se posaient et décolaient. Aucune jeune fille aux allures un peu hystériques ne rôdaient dans les environs.

- Rien à signaler dans ce couloir. Je pense que vous pouvez y aller, déclara-t-elle en fermant la porte.

Ils la remercièrent et sortirent rapidement. Elle les vit courir vers la salle d’attente des embarcations. Selina sourit, amusée par ses trois inconnus, avant de rentrer dans une des nombreuses toilettes.

A suivre


*va mourir dans un coin de sa maison*




Mon premier cadeau ... de Titi-Unni ... merci!merci! merci! :heart:


Maiiis naaan! Donghae ne fait pas dans le "siphonnage de cervelle" ...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 9181
» Localisation : Dans les bras de mon Yonghwa
» Age : 31
» Date d'inscription : 22/02/2012

» Mes Dramas en Cours : Athena
IRIS
Love Rain
» Lover : ♥♥♥Yonghwa♥♥♥Teukie♥♥♥Hyukie♥♥♥Panda♥♥♥
» Other : ♥Saranghae♥

MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Sam 22 Sep - 21:59

Trop bien le suite, merci Unniiiiiiiiiiiiii, mais qui a-t-elle rencontré ???? :-p

Vivement la suite, cette fic promet, j'adoreeeeeeeeeeeeeeeee



"Teukie, Hyukie et Yonghwa sont à Titi, ce que l'air est aux poumons"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Sur le chemin pour tuer l'actrice principale de Panda & Hérisson
» Age : 31
» Date d'inscription : 01/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Panda & Hérisson
City Hunter

» Lover : Heechul
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Ven 28 Sep - 12:15

Juste parce que je suis gentille, je poste les deux parties du chapitre 3 en même temps ... même si Titi-sshi a déjà lu!

3.Partie 1
Et cela fit « tilt »...



Ena soupira en s’enfonçant un peu plus dans son siège. Cet avion était très confortable, mais pourquoi avait-il fallu qu’elles se retrouvent éloignées les unes des autres ?! D’accord, elle faisait preuve de mauvaise foi : elles se trouvaient l’une derrière l’autre. D’ailleurs, Casey tapa dans son siège avec rage la faisant sursauter. Son voisin – un petit brun aux cheveux ébouriffés bizarrement et aux yeux bridés – la dévisagea. Elle grogna en attrapant la main que son amie avait passé entre les sièges pour la chatouiller.

- Casey, tiens-toi bien, bordel ! jura la rousse.
- Mais…
- Arrête ou j’appelle Selina.

Casey fit la moue en s’asseyant correctement dans son siège.

- Tu te rends compte que ça ne fait que trois heures qu’on est parties et toi, tu commences déjà à faire chier …
- Ben merci ! La chieuse t’emmerde, grogna Casey en se détourna d’Ena qui leva les yeux au ciel.

Selina sourit en entendant ses amies se disputer. Certains voyageurs les fusillaient du regard, mais elles étaient tellement dans leur bagarre puérile qu’elles n’avaient rien remarqué. La plus âgée sortit son portable avant de se souvenir qu’il n’y aurait aucune connexion dans l’avion et qu’en plus, elle avait jeté sa carte SIM. Elle rangea son appareil en soupirant, déchira une page de son carnet de notes et écrivit un simple message dessus qu’elle lança au-dessus du fauteuil face à elle.
Casey fronça les sourcils en sentant quelque chose lui tomber sur la tête, elle déplia un morceau de papier.

« Vous vous faites remarquées !!!! »

L’écriture de Selina était reconnaissable entre toutes grâce aux lettres très stylisées. Casey ne savait pas comment son aînée en était arrivée à un style d’écriture pareil, mais ça n’avait, sans doute, pas été de tout repos comme apprentissage.
Casey sortit un stylo du sac qu’elle avait gardé et écrivit grossièrement dessus avant de balancer le papier à sa voisine de devant.
Ena ramassa le morceau de papier tombé sur son bras.

« Tu énerves, Eomma ! »


Sa camarade ne manquait pas de culot. Elle ne se disputait avec elle-même qu’elle sache.

« On est dans le même panier, connasse ! Tu l’énerves autant que moi ! »

Selina soupira en remarquant que les filles se disputaient sur son bout de papier. Le positif de l’histoire était qu’elles avaient fini d’ennuyer tous les passagers. Maintenant elles n’emmerdaient plus que leur voisin respectif.

- Elles sont tout le temps comme ça, chuchota son propre voisin.

Ce dernier avait les cheveux châtains clairs – sans aucun doute une coloration au vue des racines plus foncées. Ses yeux bruns souriaient autant que ses lèvres qui s’écartaient pour dévoiler une rangée de dents parfaitement alignées et blanches.

- Vous êtes l’un des jeunes hommes des toilettes, remarqua-t-elle.

Il rougit furieusement, mal à l’aise.

- Désolé, c’était … Aish ! Disons que c’était une question de vie ou de mort.
- J’avais cru comprendre, mais ne vous en faites pas, je ne dirai rien à votre famille et vos amis, se moqua-t-elle avec amusement. Et pour répondre à votre question : elles sont pires, normalement.

Il reporta son regard sur les deux jeunes femmes. Selina voyait presque les méandres de son cerveau se mettre en place.

- Je vous assure que nous l’échappons belle en ce moment !
- Votre coréen est vraiment très bon, s’étonna-t-il après avoir souri à sa boutade.
- Etant donné que nous prévoyons de nous installer à Séoul, il vaudrait mieux avoir quelques bases, expliqua-t-elle sans se départir de son sourire.
- Vous venez chez nous pour trouver du travail ?
- Si on veut.
- C’est-à-dire ? s’amusa-t-il en la voyant chercher ses mots avec attention.
- La brune devant est journaliste investigatrice, elle a trouvé un boulot dans un petit journal et elle sera interprètre pour la rousse. Elle, elle est ingénieur son et va travailler dans une grosse boîte coréenne. Et vous ? Vous travaillez dans l’international ?

Il la fixa comme si elle se foutait de lui.

- Tu ne me reconnais vraiment pas ? questionna-t-il sans se rendre compte qu’il était passé au tutoiement.
- Je suis censée ?

Un silence s’installa entre eux.

- Aish, soupira-t-il. Désolé, je pensais que nous étions plus connus que ça. Nous échappions aux fans quand tu nous as trouvés dans les toilettes pour femmes.

Selina poussa un cri de compréhension. Maintenant qu’elle le regardait un peu mieux.

- Mais oui … Leeteuk oppa. Je n’avais pas fait attention.

Le chanteur sourit, le rouge toujours aux joues.

- Alors les autres …

Elle se pencha et grimaça en remarquant que Ryeowook se trouvait aux côtés de Casey, tandis qu’Ena venait de s’excuser auprès de Kangin. C’était étrange de voir que Casey ne reconnaissait pas l’un des membres de son groupe favoris.

- C’est vrai que vous aviez un concert sur Paris. Était-ce bien ?
- Super, s’amusa-t-il.

Selina s’étonna de voir son sourire s’illuminer un peu plus. Elle n’aurait jamais cru que cela soit possible. Pourtant, il y avait un petit quelque chose qui la dérangeait dans cette bonne humeur.
Comme un mensonge. Une erreur.

- Mais je ne sais pas votre nom, fit-il remarquer.
- Ha oui ! Désolée. Je m’appelle Selina.

Il la salua d’un léger signe de tête qu’elle rendit.

- Ca suffit, oui ! s’exclama une voix masculine qui les fit sursauter.

Leeteuk grimaça en remarquant que Kangin avait attrapé la feuille volante et la déchirait en petits morceaux.

- Non, mais … Il se prend pour qui lui ? s’écria Ena en arrachant le reste du papier des mains de son voisin.
- Kangin-sshi !
- Ena !

Selina et Leeteuk se regardèrent, surpris de s’être exprimés en même temps. Ils ne furent pas les seuls, d’ailleurs. Casey et Ryeowook les dévisageaient autant que Kangin et Ena. Selina se rencogna dans son siège, en rougissant malgré elle.

- Tenez-vous correctement, grogna Leeteuk en se rasseyant normalement.

Kangin faillit rétorquer quelque chose, mais Ryeowook l’arrêta d’un simple regard sombre. Selina se tortilla un moment sur son siège. Elle ne savait pas si elle devait engager la conversation ou non.

- Mais, au fait, vous ne m’avez pas dit votre travail, chuchota-t-il.

Selina faillit sursauter, mais elle réussit à rester neutre. Elle avait vraiment du mal à parler aux étrangers et savoir que celui-ci était célèbre, en prime, elle n’avait qu’une envie : s’enfuir dans le fauteuil pour y disparaître.

- Je vais donner cours au Lycée français à Séoul, le matin, et l’après-midi, si l’entretient se confirme, je devrais travailler dans une grosse boîte…

Pour une raison incompréhensible, elle ne parvint pas à lui expliquer qu’elle allait être agent musicale à la SME. Enfin, ce n’était pas encore certain. C’était sans doute pour ça qu’elle gardait le silence.

- Mais on verra si ça se fera…

Il sourit, sans doute plus par politesse qu’autre chose.

- Et vous ? Qu’allez-vous faire à votre retour ? s’enquit-elle.
- Moi, je dois aller chercher les emplois du temps chez notre manager, puis participer à des émissions radios …
- Et vous dormez de temps en temps ? s’amusa-t-elle.

Leeteuk cacha son rire derrière sa main.

- De temps en temps, mais si je pouvais m’en passer.
- Ou rallonger les journées, ça serait bien aussi.
- Oh non ! J’aurais encore plus de pression sur les épaules. Tu te rends compte ? Il y aurait encore des heures à combler avec du travail, soupira-t-il accablé.

Selina rougit d’embarras. Elle n’avait pas vu la situation de cette façon.

- Je suis désolée, finit-elle par déclarer.

Il la rassura d’un simple sourire en acceptant le plat qu’une hôtesse de l’air leur tendait. Il s’agissait d’une purée de pommes de terre – qui n’en avait que le nom – accompagné d’épinards en branche sur lesquels reposait un pavé de viande qu’elle n’identifiait pas. Au moins, le dessert avait une bonne tête : une coupe de fruits.
Ils mangèrent en silence, chacun plongé dans ses pensés.

Selina ne parvenait pas à croire qu’elle était dans le même avion que ces stars coréennes. Il existait un tas d’autres Idoles asiatiques, mais elle ne s’y était pas vraiment intéressée. Elle connaissait les Super Junior parce que Casey écoutait leur musique avant tout et parce que sa petite sœur les avait écoutés durant des années. C’était l’unique raison pour laquelle elle connaissait leurs noms.
Elle sourit légèrement en remarquant la main qui tentait d’attraper le pot de fruits de Leeteuk. Ce dernier frappa de sa fourchette les doigts du voleur qui poussa un léger cri de douleur.

- Si tu veux un dessert, demandes-en un !

Eunhuyk fit la moue en se frottant les phalanges. Il appela l’une des hôtesses en pestant contre son leader pas très sympathique. Selina mangea son dessert en pouffant de rire. Leeteuk la rejoignit dans sa bonne humeur en appelant son compagnon pour manger les fruits sous son nez. Eunhuyk rougit légèrement, rouspétant un peu plus.

- C’est souvent comme ça entre vous ?
- Maintenant, c’est le cas. Avant c’était plus difficile, expliqua-t-il en tendant son plateau puis celui de sa voisine à l’une des hôtesses.
- Il faut apprendre à se connaître et ce n’est jamais évident, sourit-elle en enlevant son pull pour s’en couvrir comme d’une couverture.
- Il y a des plaids au-dessus de nous, si tu veux.

Elle secoua la tête négativement l’empêchant de se lever.

- Je vais vite avoir trop chaud de toute façon. C’est souvent comme ça avec moi.
- Je confirme, elle est complètement folle, chuchota Casey.
- Un peu comme notre leader, en fait, renchérit Ryeowook.

Selina fronça les sourcils en voyant la soudaine complicité des deux jeunes gens en face d’elle. Son instinct lui hurlait de se méfier de cette nouvelle rencontre.

- Au lieu de dire des bêtises, vous feriez mieux de vous reposer, les interrompit Leeteuk. Il nous reste encore quatorze heures de vol.

Les deux plus âgés soupirèrent, épuisés moralement. Ils étendirent leurs sièges et plongèrent dans leurs pensés.


Mon premier cadeau ... de Titi-Unni ... merci!merci! merci! :heart:


Maiiis naaan! Donghae ne fait pas dans le "siphonnage de cervelle" ...

Spoiler:
 




Dernière édition par Chun-Hei le Ven 28 Sep - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Sur le chemin pour tuer l'actrice principale de Panda & Hérisson
» Age : 31
» Date d'inscription : 01/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Panda & Hérisson
City Hunter

» Lover : Heechul
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Ven 28 Sep - 12:19

3. Partie 2
Quand les Dongsaeng …


Casey devait avouer que le voyage se passait relativement bien. Ena avait cessé de se disputer à voix basse avec Kangin et Selena dormait profondément, sans s’en rendre compte, contre l’épaule de son voisin qui n’était autre que Leeteuk Oppa. Elle ricana en rangeant son téléphone portable. Ryeowook sourit, amusé.

- Tu comptes utiliser le chantage ?
- Ha ça ! s’amusa-t-elle, son regard brillant énigmatiquement. Qui sait à quoi cette photo va me servir !
- Tu ne comptes pas la publier sur des sites publics quand même, s’inquiéta-t-il subitement.

Casey le dévisagea, vexée.

- Si c’était mon but, j’aurais pris plus d’une photo puis je t’aurais pris aussi.
- Désolé, mais parfois, nos fans sont folles et font n’importe quoi. Je n’ai pas envie que Leeteuk Oppa ait des ennuis.
- La confiance se gagne et se mérite, récita la jeune femme.

Ryeowook ne sut que répondre, il ne comprenait pas le sens de la phrase qu’elle venait de lui dire. Au vu du regard perdu du jeune homme, Casey expliqua :

- C’est une maxime française qui veut dire que si tu ne connais pas l’autre, tu ne peux pas avoir confiance. D’ailleurs, je m’appelle Casey, j’ai vingt-quatre ans et je suis journaliste internationnale.
- Kim Ryeo Wook, j’ai vingt-quatre ans aussi et je suis chanteur dans le groupe Super Junior.

Casey était amusée par la formalité de son voisin. Il était si sérieux et si crispé. Elle avait presque envie de lui sauter dessus pour le faire hurler de frayeur. Presque ! Elle n’était plus une enfant.
Ils parlèrent longuement de leur travail respectif. Elle lui expliqua en quoi consistait être une journaliste internationale et ce qu’elle espérait de son travail.
Rapidement, Siwon les rejoignit dans leur conversation. Le jeune homme était assis sur le siège extérieur de l’autre côté du couloir. Il avait écouté distraitement les présentations entre la française et son camarade. Il ne songeait pas débuter une conversation quelconque avec qui que ce soit, mais le métier de Casey l’avait interpellé plus qu’il ne l’aurait cru. Lui qui aimait voyager, rencontrer de nouvelles cultures, travailler avec des étrangers, il ne parvenait pas à s’imaginer écrire un article sur ses expériences. Pourtant il en aurait des choses à dire. Casey lui expliqua qu’écrire un article de presse n’avait rien à voir avec l’écriture d’un journal intime. Il s’agissait de donner ses impressions sans pour autant y placer son cœur – ou son âme selon les points de vue-, il fallait doser les données personnelles acquises et les données informatives. C’était ce qu’elle aimait dans ce qu’elle faisait.

Ena soupira en replaçant ses écouteurs sur ses oreilles. Les trois commères derrière elle semblaient prendre plaisir à discuter entre elles. Elle jeta un rapide coup d’œil à son voisin qui lui fit penser à une représentation de Bouddha : bras croisés sur la poitrine, yeux fermés et expression figée. Question donner envie d’engager une conversation avec lui, ce garçon avait encore du chemin à parcourir. Il était plus froid qu’une porte de chambre froide et plus bougon qu’un ours réveillé en pleine hibernation.
Le temps paraissait long à ses côtés.
Il se mit à jouer avec sa console à un jeux de voitures – selon ce qu’elle pouvait percevoir en biais. « Et en plus, il a mauvais goût », pensa-t-elle en soupirant.
Les nuages couvraient l’horizon. Il n’y avait absolument rien à voir. Elle devrait sans doute suivre l’exemple de Selina, mais elle ne se sentait pas fatiguée du tout. Elle se sentait même prête à courir un marathon. Enfin, peut-être pas, étant donné qu’elle détestait courir, mais elle pourrait bien se faire un bon concert hard rock pendant des heures. Elle s’imagina sauter dans la foule au son d’une musique puissante. Elle en oublierait le stress de sa nouvelle vie qui arrivait doucement vers elle. Elle en oublierait l’absence de ses parents lors de son départ.
Ena fronça les sourcils en sentant un poids sur son épaule.
Ben tiens ! L’Ours mal levé se servait d’elle comme « repose tête ». Elle hésita une seconde, mais préféra le laisser à sa place, elle n’avait pas envie de supporter sa mauvaise humeur parce qu’elle aurait eu l’audace de le réveiller un peu trop brutalemment. A la place, elle tira la console vers elle et se mit à jouer à un des nombreux jeux sauvegardés dessus.
Au moins, il servait à quelque chose.

Les discussions avaient, très rapidement, laissées place à un silence agréable. Chacun s’était endormi sur son siège relevé ou complètement étendu. Ena était la seule encore éveillée, elle triturait les boutons de la console avec une telle application qu’elle ne se rendit pas compte que le poids sur son épaule s’était envolé.
Kangin la regarda gagner les parties les unes après les autres. Vu son amusement et sa concentration, il changea de position et se rendormit silencieusement. Il aurait bien voulu discuter avec cette française, mais il ne savait pas de quoi ni comment entamer le dialogue. Il n’était pas aussi à l’aise que Siwon dans les échanges sociaux. S’il avait voulu la draguer, il aurait pu établir un contact, mais échanger des banalités, ce n’était pas sa tasse de thé. Malgré ce que la majorité des gens s’imaginaient, il n’était pas bourru, il était juste réservé et timide.
Son séjour à l’armée ne l’avait pas spécialement aidé à se détendre, il fallait l’avouer.



A suivre ...

Chapitre 4 en cours d'écriture avec l'arrivée de quelqu'un .. Mouhahaha! Hum! Ok! Je sors!


Mon premier cadeau ... de Titi-Unni ... merci!merci! merci! :heart:


Maiiis naaan! Donghae ne fait pas dans le "siphonnage de cervelle" ...

Spoiler:
 




Dernière édition par Chun-Hei le Ven 28 Sep - 15:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 9181
» Localisation : Dans les bras de mon Yonghwa
» Age : 31
» Date d'inscription : 22/02/2012

» Mes Dramas en Cours : Athena
IRIS
Love Rain
» Lover : ♥♥♥Yonghwa♥♥♥Teukie♥♥♥Hyukie♥♥♥Panda♥♥♥
» Other : ♥Saranghae♥

MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Ven 28 Sep - 13:20

Kyaaaaaaaaaaa, j'adore trop, tout se met en place petit à peti, trop super génial, et Kangin trop chouuuuuuuuuuu et j'aimerai être à la place de Selena <3


"Teukie, Hyukie et Yonghwa sont à Titi, ce que l'air est aux poumons"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Sur le chemin pour tuer l'actrice principale de Panda & Hérisson
» Age : 31
» Date d'inscription : 01/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Panda & Hérisson
City Hunter

» Lover : Heechul
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Ven 28 Sep - 14:56

Merci Titi-sshi!
Je viens de corriger les fautes de prénom! mdr!


Mon premier cadeau ... de Titi-Unni ... merci!merci! merci! :heart:


Maiiis naaan! Donghae ne fait pas dans le "siphonnage de cervelle" ...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 28
» Age : 29
» Date d'inscription : 29/09/2012

» Mes Dramas en Cours : * You're Beautiful
* Panda and Hedgehog
* Romance Town
» Lover : Eunhyuk
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Lun 1 Oct - 13:36

AHAHAHAHA Je suis làààààà!!!
Maintenant je peux aussi t'embeter par ici. Ma chériiiiiiie il nous faut absolument la suite hein. Ahhhh pi être que chez toi j'arriverais à avoir des petites info croustillantes. SI TI PLAIIIIIT.

Moi j'adoreeeeeee se que tu as écris, comme toujours. Autant le fond que la forme. Fan N°1 de toi c'est moi. vui vui vui vui vui. C'est juste extra, j'ai vraiment hâte de lire la suite.

<- Il est pour toi, lui, mdr.



Merci a Titi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 116
» Localisation : Sur le chemin pour tuer l'actrice principale de Panda & Hérisson
» Age : 31
» Date d'inscription : 01/09/2012

» Mes Dramas en Cours : Panda & Hérisson
City Hunter

» Lover : Heechul
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Jeu 4 Oct - 19:31

Je sais, j'ai pris le temps!
Dans ce chapitre, il y a ma surprise!

4.
Home sweet home …

Ena tira sa valise de dix kilos du tapis. Elle rejoignit ses deux amies quelques mètres plus loin. Contrairement à elle, Casey et Selina avaient réussi à tirer leurs bagages du premier coup. Il lui avait fallu deux essais dont un particulièrement humiliant. Elle grimaça en y repensant : un vol plané en tentant de tirer sa valise. Comment se faire remarquer dans un pays étranger ? Il fallait regarder Ena pour comprendre l’imparable méthode.
Casey soupira en s’asseyant sur sa grosse valise qui menaçait d’exploser à tout moment. Elles regardèrent les voyageurs se ruer sur les sorties en se bousculant. Les escalators tournaient à plein régime déversant les voyageurs sans discontinuité. Les touristes étaient facilement reconnaissables : ils regardaient tous les lignes des transports en commun et comparaient les prix. La jeune brune se tourna vers ses deux camarades, elle allait demander ce qui était prévu à présent quand elle vit Selina en pleine discussion Leeteuk bien couvert et méconnaissable sous sa casquette de rappeur américain. Ils se saluèrent et se séparèrent assez rapidement.

- Comme je ne savais pas ce qui était le mieux pour nous rendre en ville, Leeteuk nous propose de prendre l'une de leurs voitures. Il nous assure qu'il y a assez de place pour trois personnes de plus.

- Tu es sûre que ça ne va pas gêner ? S'inquiéta Casey, incertaine.

- En fait, ils ont une voiture spécialement pour leurs bagages, il y a encore de la place.... Enfin, c'est ce que j'ai compris, marmonna Selina en prenant ses bagages.

Ena et la troisième jeune femme se regardèrent, incertaines. Casey n'était pas spécialement contre l'idée d'être aidée, mais là, il ne s'agissait pas de simples jeunes hommes : ils étaient célèbres. En Corée, ce statut avait un certain poids sur les fans. Casey ne se voyait pas fuir, dès le premier jour, une horde de folles furieuses prêtes à les pendre sur la place publique.
Elles se retrouvèrent rapidement dans une voiture vide. Casey fronça ses sourcils, visiblement, son aînée avait bien compris : elles allaient se retrouver seules dans un 4x4 noir. Elle failli lâcher un soupir de soulagement. Elle était trop fatiguée et prompte à l'irrascibilité pour tenir une conversation polie avec une star coréenne quelle qu'elle soit. Rapidement, elle se retrouva la tête appuyée contre la vitre à sa droite à somnoler. Le voyage l'avait épuisée ou était-ce le décalage horaire ? Sans doute les deux.
Ena sourit en remarquant que Casey s'endormait petit à petit. Selina pianotait sur son téléphone en soupirant parfois exagérément. La rousse se releva subitement, fouilla son sac et en sortit une console. Elle lâcha un juron, elle avait complètement omis de rendre son jeux à Kangin.

- Tu la laisseras dans la voiture, il la trouvera bien, murmura Selina.

Ena ne répondit rien, elle laissa juste la console dans le porte-objet du fauteuil en face d'elle. Le conducteur leur jeta un regard circonspect, mais ne fit aucun commentaire. La jeune femme se tourna vers le décor extérieur. Les immeubles de Séoul commençaient à apparaître à l'horizon. Pour une raison innexplicable, son coeur s'emballa. Et si, tout compte fait, elle n'avait pas pris la bonne décision. Sans qu'elle n'en prenne conscience, ses doigts se portèrent à sa bouche et elle commença à se ronger les ongles petit à petit.

Selina jeta un regard vers sa droite, Ena stressait. L'aînée finit d'envoyer son message et posa sa tête contre l'épaule de sa cadette de deux ans. Malgré leurs différences d'âge, elles s'étaient toutes les trois liées après des semaines puis des mois de discussions virtuelles. Casey et Ena avaient rencontré plus de difficultés à s'accepter, à cause de leur caractère très fort, mais au final, le trio s'entendait à merveille. Il fallait, tout de même, avouer que Selina servait régulièrement de tempon entre les deux jeunes femmes au sang chaud. Un comble quand on connaissait les origines de Selina: les italiennes n'étaient pas réputées pour leur calme.
La jeune femme de vingt-six ans sentit Ena se relever soudainement, appliquée à regarder le paysage de Seoul. La ville s'étendait devant leurs yeux ébahis. Ils traversaient un pont immense couvert de lumières qui se reflétaient dans les eaux du fleuve Han. La nuit était tombée depuis une heure. Elles étaient parties la veille en soirée, elles arrivaient en soirée, le lendemain. Ena sentit son cerveau se débattre face à cette étrange notion. Heureusement qu'elles avaient prévu le coup et ne commenceraient leur travail respectif que dans une semaine. Ca leur laissait du temps pour se faire au temps qui s'écoulait en Corée du Sud.

- Ton amie nous retrouve où ? S'enquit Casey en s'étirant difficilement dans l'habitacle.

- Devant la cent trente trois, la Seoul Station, répondit Selina en sortant de la voiture après Ena.

Elles remercièrent le chauffeur après avoir pris leurs valises et sacs, puis s'engouffrèrent dans la ville. Heureusement, elles n'étaient pas très loin de la station de métro. Selina vit une jeune femme plus petite qu'elles trois qui trépignait devant l'entrée de la station.

- Tiphaine, s'écria Selina en se ruant sur la demoiselle qui les accueillit avec un grand sourire.

Elles se saluèrent à la française sous les regards dubitatifs ou amusés des passants.

- Vous avez bien voyagé ? Pas trop fatiguées ?

- Tu rigoles ? Grimaça Casey. Je suis épuisée, je hais ma valise, je hais les avions coréens, je hais les voitures coréennes...

- Les voitures coréennes ?

Selina sourit, amusée de voir Casey rougir et bougonner contre sa trop grande langue. L'aînée rassura leur amie en lui promettant de tout lui raconter une fois qu'elles seraient chez elles. La fatigue n'aidait pas à rester de bonne humeur et apprécier la ville de nuit. Tiphaine les guida à travers les rues jusqu'à leur appartement dans un immeuble de quatre étages collé de part et d'autre.
Les deux derniers étages sont à nous, les deux en-dessous sont aux propriétaires. Le loyer a été payé pour l'année comme prévu, les informa Tiphaine en ouvrant la porte d'entrée.
Selina n'avait jamais douté que la jeune femme mettrait leur plan en marche à la perfection. Tiphaine était arrivée trois mois plus tôt, chez son petit-copain de ce moment-là. Elle avait cherché un appartement assez grand pour quatre personnes, puis elle avait envoyé les plans et les contrats par mail. Chacune d'entre elles avait donné son avis quant aux propositions de leur camarade. Elles s'étaient arrêtées sur cet appartement dans un quartier résidentiel, calme et proche d'un parc. D'ailleurs la vue du balcon donnait directement sur le dit lieu. C'était magnifique.

Le salon était assez grand pour accueillir une équipe de football européen, le parquet était silencieux et chauffé, les divans étaient en tissus fleuris autour d'une table en verre très large. La cuisine se trouvait de l'autre côté de la pièce derrière deux murets qui servaient de bar – des tabourets étaient placés juste devant - ; elle était équipée d'un frigo immense en face d'un congelateur aussi imposant, deux éviers se trouvaient à droite en face des plaques électriques et du four, un four à micro-ondes était encastré dans les armoires remplies de victuailles. Une table noire était placée au centre de la cuisine avec six chaises.

- Je me suis permise de prendre la chambre près de la salle de bain, déclara timidement Tiphaine.

- Première arrivée, première servie, rigola Casey en se servant un verre de limonade.

Tiphaine sourit simplement, un peu mal à l'aise. Elle n'avait jamais eu l'occasion de rencontrer Casey, c'était la première fois qu'elles se voyaient et il fallait avouer que c'était assez intimidant. Avec Selina, c'était autre chose, les deux jeunes femmes s'étaient souvent rencontrées pour passer des journées à la capitale. Elles avaient l'habitude de se cotoyer.
Tiphaine espérait qu'avec les conseils de son aînée, elles ne se disputeraient pas et ne seraient pas obligées de se séparer. Elle voulait vraiment que ces prochaines mois puis années se passent du mieux possible. Travailler à Séoul dans sa branche favorite, c'était son rêve et elle ne voulait pas qu'il se brise déjà.

- Vous voulez que j'aille chercher à manger au restaurant ou vous allez dormir d'abord ?

- D'abord une douche ! S'exclama Ena en grimpant les marches menant au second étage.

- Non ! D'abord, choisissons vos chambres, soupira Selina en suivant la rousse.

Tiphaine précéda Casey et l'aide à porter ses bagages.
L'étage donnait sur un couloir qui débouchait sur un toit en pierre grise qui faisait office de terrasse. Trois portes à droit et trois portes à gauche découpaient les murs blancs cassés.

- Je prends celle de gauche au fond, lança Casey sans attendre de réponse.

- Je prends celle en face, hurla Ena.

Selina resta comme deux ronds de flan dans le couloir, ses sacs en main. Elle jura sans se préoccuper de la fenêtre ouverte ou des oreilles pseudo chastes de Tiphaine.

- M'en fous ! Vous allez me le payer !

Tiphaine éclata de rire en prenant un sac de voyage bourré à craquer , descendit les marches et entra dans la chambre de Selina. La pièce se trouvait derrière les escaliers : un lit sans draps tronait au fond, les murs étaient verts clairs, une armoire gigantesque en chêne prenait tout le mur de gauche juste à côté d'une porte de la même couleur. Selina l'ouvrit et resta bouche-bée devant la salle de bain petite, mais confortable. Une baignoire à remous faisait le coin de la pièce d'eau, une douche avait été collé à celle-ci et un évier sous un miroir mural brillait sous les lampes halogènes.

- Il y a une salle de bain comme ça aussi à l'étage, l'informa Tiphaine.

- Oh ! Alors je peux profiter de cet endroit toute seule ? S'amusa la plus âgée.

Tiphaine acquiesça. Selina ouvrit la fenêtre qui donnait sur la rue principale et rangea ses affaires aider par son amie.

Casey soupira de soulagement en ouvrant la porte-fenêtre qui donnait sur un petit balcon où elle se voyait déjà placer deux chaises et une petite table pour étudier son coréen ou simplement écrire son prochain article - voir un roman, peut-être. Elle n'aimait pas trop les murs bleu clair de sa chambre, mais la vue arrangeait ce petit désagrément. La jeune femme poussa son lit pour le placer plus près de la porte-fenêtre. Elle sourit en pensant aux nombreuses nuits qu'elle passerait à s'endormir après avoir longuement regardé le parc et les lumières des immenses immeubles. Elle ne parvenait pas à croire qu'elle était enfin à Séoul, c'était trop beau pour être réel. Elle s'imaginait se réveiller dans son lit avec pour seule vue le plafond gris de sa chambre chez ses parents. Ses doigts agrippèrent la peau de son bras gauche et la tourna brutalement. La douleur fut cuisante. Le décor resta le même : le parc et les lumières de la Séoul. La fatigue la quitta subitement, elle avait envie de courir dehors, de visiter tous les endroits historiques et à la mode de la ville. Elle voulait tout imprimer en elle, garder tout cela profondément enraciner dans sa mémoire pour pouvoir en profiter pleinement quand le rêve prendrait fin. Selina avait beau dire, la peur ne la quittait pas : et si tout cela ne devait pas être pour elle finalement ? Et si elle devait rentrer en France ? Et si elle était explusée demain matin ?
La jeune femme serra son t-shirt au niveau de son coeur. Celui-ci se tortillait dans tous les sens derrière sa cage thoracique. Elle était morte de peur. Pourtant elle prit une grande bouffée d'air puis expira avant de ranger ses affaires dans les petites commodes à gauche de la porte.

Ena sautait sur son lit en riant. L'euphorie l'étranglait presque. Contrairement aux autres, la Corée n'était pas spécialement un pays qu'elle voulait voir et certainement pas y habiter, mais réaliser son rêve était galvanisant. Elle allait être ingénieur son dans une grosse boîte de production, elle allait enfin avoir sa propre console, elle allait enfin pouvoir montrer ses talents. Rien qu'en y songeant, elle avait envie d'hurler sa joie par la fenêtre. Elle se retint en se disant que les Coréens n'apprécieraient pas qu'une étrangèrement fraîchement débarquée les emmerde un lundi soir. Elle espérait juste pouvoir s'adapter au mode de vie coréen qui était à l'opposé de celui des européens. Elle se releva et grimaça en voyant les murs jaune clair. Niveau décoration, elle allait avoir beaucoup de travail, mais ça lui permettrait de mieux prendre conscience qu'elle était adulte, maîtresse absolue de sa vie et qu'à des milliers de kilomètres de chez papa et maman, elle devrait se débrouiller seule.
Chacune des jeunes femmes prit possession des lieux qui leur étaient assignés. Chacune explora le monde de l'autre avant de rejoindre l'étage inférieur.

- Pourquoi tu as laissé la chambre en bas ? Elle est plus grande que les nôtres et il y a la salle de bain, s'étonna Casey en découvrant la salle de bain privée de Selina.

- Comme Lina est insomniaque, je me suis dit que ça poserait moins de soucis si elle peut se lever comme elle veut. Elle ne réveillera personne. En haut, tout s'entend assez facilement.

- C'est pas faux ! J'ai entendu Ena rire toute seule dans sa chambre, les murs ont l'air assez fins.

Les filles prirent place dans le salon et parlèrent un long moment du lendemain. Tiphaine avait pris congé pour les deux jours qui arrivaient et elle leur assura qu'elle leur montrerait comment se servir des transports en commun et comment se retrouver dans les rues de Séoul. Connaissant le manque d'orientation de Selina et d'Ena, faire le tour de la ville à pieds ne serait pas du luxe.

A suivre ...



Mon premier cadeau ... de Titi-Unni ... merci!merci! merci! :heart:


Maiiis naaan! Donghae ne fait pas dans le "siphonnage de cervelle" ...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
____
____
Mes infos
» Messages : 9181
» Localisation : Dans les bras de mon Yonghwa
» Age : 31
» Date d'inscription : 22/02/2012

» Mes Dramas en Cours : Athena
IRIS
Love Rain
» Lover : ♥♥♥Yonghwa♥♥♥Teukie♥♥♥Hyukie♥♥♥Panda♥♥♥
» Other : ♥Saranghae♥

MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro Jeu 4 Oct - 20:01

Trop bien ma Unnie, j'adore toujours autant, en plus je suis dedans, le rêve.

Hâte de savoir la suite.

T'es trop forte.


"Teukie, Hyukie et Yonghwa sont à Titi, ce que l'air est aux poumons"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mes infos
MessageSujet: Re: première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro

Revenir en haut Aller en bas

première fanfiction de Chun-Hei Unni (tous aux abris) - Hétéro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [fanfiction] L'amour sur msn
» Bon voyage à tous !!
» [ Vidéos ] Avant-Première Arthur et les Minimoys 2 -Demande d'une fan
» [ Fanfiction] Et si on partait en Tourbus ?
» Vôtre première visite à Europa-park

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Super Junior Funky :: Fanfictions-